medias

Dragon Ball, Sailor Moon, Goldorak : une vente aux enchères de celluloïds

Antoine Oury - 04.03.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Dragon Ball encheres - celluloid vente encheres - cornette saint cyr encheres


La maison de vente aux enchères Cornette de Saint-Cyr annonce, le lundi 23 mars prochain, une vente aux enchères de dessins originaux qui rappelleront bien des souvenirs. Goldorak, Albator, Cobra, Nicky Larson, Tom Sawyer ou encore Dragon Ball sont au cœur d'une collection de celluloïds et de dessins originaux.

Akira Toriyama - Dragon Ball - Goku


Des dessins animés mythiques, souvent adaptés de mangas non moins cultes... Les années 80 constituent une sorte d'âge d'or en la matière, et suscitent des souvenirs émus chez les amateurs. La maison Cornette de Saint-Cyr leur donne rendez-vous le 23 mars prochain pour la dispersion de la collection d'un amateur, constituée principalement de celluloïds, mais aussi de crayonnés originaux issues des archives de la Toeï Animation.

Les celluloïds, ou cellulos, sont des feuilles transparentes sur lesquelles étaient dessinés et peints les personnages et décors des séries animées, pour aboutir à une technique d'animation manuelle et traditionnelle. « Dans ce travail immense, les dessins sont réalisés à la main, puis peints un par un, afin de donner du mouvement aux personnages et aux formes. Il faut parfois des dizaines de personnes pour animer quelques secondes.  Ces dessins sont si nombreux qu’ils sont considérés comme des déchets », soulignent François Meyniel, expert bandes dessinées et illustrations, et Stéphane Laurent, collectionneur.

Et pourtant... Ces dessins ont aujourd'hui une grande valeur, et pas seulement sentimentale... Par ailleurs, ils témoignent de l'histoire du manga et de l'anime, avec des graphismes qui auront influencé bien d'autres créateurs.

<

>



« Jour après jour, année après année, par passion, un collectionneur nippophile avantgardiste a réussi à collecter et conserver les plus intéressantes pièces qui restaient dans les bureaux de productions japonaises et studios d’époque. Notamment celles de l’entreprise Toei. C’est d’autant plus un exploit que les studios Toei ont malheureusement été brûlés dans un incendie, perdant presque toutes leurs archives », rappelle la maison de vente aux enchères.

235 lots seront mis aux enchères le lundi 23 mars prochain.


Commentaires
C'est intéressant mais je ne peux pas participer, dommage...
La fan s’insurge! La 3eme image ne représente pas gigi mais Sailor Moon de Naoko Takeushi :D
Takeuchi, pas Takeushi, chère fan wink

Quant aux settei de Goldorak (les crayonnés), je ne sais pas pourquoi ils les créditent à Shingo Araki, qui n'a fait que reprendre en main (avec brio) le design dans la deuxième moitié de la série... Le travail d'origine était fait par Kazuo Komatsubara, de mémoire. Or, sur l'un des crayonnés on voit clairement écrit "Grendizer épisode 7", donc c'est lui qu'il faudrait créditer.

Mais bon, pareillement, sur Dragon Ball, Akira Toriyama est l'auteur du manga et n'a pas travaillé sur la version animée, et sur Sailor Moon, même chose pour Takeuchi.

Mais bon, ce ne sont que des crédits photo sur un article d'un site non spécialisé... Ce n'est pas si important.



Ce qui me pose un peu plus problème, c'est cette histoire d'archives brûlées dans un incendie des studios Toei... Ils ne confondraient pas avec le drame de Kyoto Animation ? Ou alors c'était vraiment un petit incendie qui n'a touché que les archives, parce que je n'en ai jamais entendu parler.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.