Du Bellay, L'Olive, Sonnet XXVIII, Ce que je sens…

Clément Solym - 13.07.2010

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Du - Bellay - Olive


Restons en bonne compagnie et toujours dans un climat très poétique. Voici aujourd’hui un extrait de l’œuvre de Joachim du Bellay (1522-1560). Je vous propose de relire le sonnet XVIII du recueil L’Olive (1550) qui commence par ces mots : « Ce que je sens… »

On retrouve dans ce poème un jeu assez classique sur les paradoxes du sentiment amoureux. On peut rappeler l’exemple du genre, dans le sonnet de Louise Labé, « Je vis, je meurs… ». Le poète souffre en même temps qu’il est heureux.