Ecoliers belges : le cartable numérique à l'entrée des classes

Lettres numériques - 09.06.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - cartable numérique - élèves scolarité - études apprentissage


C'est l'Éden d'une certaine vision de l'enseignement, mais également une forme d'avenir tant de l'apprentissage que de la transmission des savoirs. Si le cartable numérique fait couler une encre qui ne l'est pas moins, les expérimentations se poursuivent un peu partout, avec parfois d'heureuses réussites. Retour sur l'aventure Knooppunt.

 

 


 

Avec Lettres numériques 

Ce texte est un remaniement, grâce aux enrichissements suggérés par nos lecteurs, du texte « Les écoliers flamands à l'heure digitale » paru le 26/5/2014. Qu'est-ce que le Knooppunt Kiosk? Le cartable digital des écoliers flamands et de leurs professeurs, adapté aux tablettes depuis septembre 2013.

 

Depuis 2009, le portail Knooppunt offre des ressources pédagogiques en ligne aux 214.000 utilisateurs qui y maintiennent un compte actif. En septembre 2013, c'est la version pour tablettes du Knooppunt, le Knooppunt Kiosk, qui a fait sa rentrée. Les francophones ont leur version en français, sous le nom de Digiportail : là aussi, les écoliers peuvent utiliser le site comme plateforme d'apprentissage et/ou travailler à partir de l'application – le Knooppunt Kiosk ou le Kiosque Digiportail, selon la langue de chacun.

 

Le cartable digital devient ainsi réalité pour écoliers et professeurs : le matériel pédagogique y est classé, peut être annoté… comme une bibliothèque papier, en somme, mais accessible de partout où une connexion internet est disponible. Élèves et enseignants montrent patte blanche pour y entrer : chacun a son compte, son mot de passe et le matériel correspondant à ses leçons lui est accessible tant que le cours dure.

 

Du matériel frais peut aussi être ajouté au fur et à mesure. Les ressources, une fois téléchargées, peuvent être utilisées hors connexion internet. Après un premier tour d'horizon, il semble que le site soit d'une utilisation claire et intuitive. Knooppunt et Digiportail sonnent-ils le glas des foires aux livres d'occasion et de ces après-midi de septembre sacrifiées sous prétexte de « recouvrir les livres de classe » ? Pas tout à fait… D'après Boekenvak, l'application est une des étapes sur le (long) chemin de la digitalisation. Boekenvak et Boek.be insistent tous deux sur le fait que, dans cet âge nouveau, l'apprentissage continue à primer sur la nature des supports didactiques. À cet égard, notons que les premières études internationales à ce sujet semblent pencher pour une combinaison de papier et de numérique, plus favorable à un apprentissage efficace…

 

Quoi qu'il en soit, le Knooppunt sera de nouveau sur les bancs de l'école à la rentrée 2014, avec un devoir de vacances en prime : avoir tiré parti de tout ce qu'amène le HTML5 !

 

Là-derrière se trouve une concentration d'éditeurs de manuels scolaires bien connus du paysage flamand et belge : Averbode, Van In, Plantyn comptent parmi les plus familiers.  Des employés de ces sociétés prennent dans ce projet des responsabilités à la fois opérationnelles et de gestion. Boek.be, l'association flamande des métiers du livre, soutient également l'initiative. Cette approche collaborative a permis de développer un projet de portail qui touche aussi bien écoliers néerlandophones que francophones. La collaboration a certainement été facilitée par le fait que ces éditeurs éducatifs sont actifs de part et d'autre de la frontière linguistique.

 

Du point de vue pédagogique, l'initiative a de quoi changer la donne : à tout le moins, elle amène les professeurs à exploiter le matériel pédagogique différemment et les élèves à travailler à partir d'un écran beaucoup plus tôt que leurs prédécesseurs.

 

Ce qui est tout aussi remarquable, c'est qu'on y voit les éditeurs retrousser ensemble leurs manches pour proposer un projet – Knooppunt, Digiportail – qui soit au service de l'apprentissage d'aujourd'hui. Cette synergie entre professionnels, par-delà les frontières linguistiques, mérite certainement d'être saluée !