Education nationale : les priorités restent les mêmes

Victor De Sepausy - 10.04.2014

Patrimoine et éducation - création - postes - éducation


Manuel Valls et Benoît Haman, chacun à leur manière, se sont empressés de rassurer les électeurs. Malgré le changement de gouvernement, il n'y aura pas de changement de cap pour ce qui est de l'Education nationale. La priorité reste de faire remonter le taux d'encadrement en assurant, sur l'ensemble du quinquennat la création de 60 000 postes.

 

Benoît Hamon est venu porter la bonne parole sur France Info, rapporte Vousnousils, assurant que ces créations de postes étaient indispensables à la refondation de l'école. Quant à la réforme des rythmes scolaires, elle entrera bien en application de façon obligatoire en septembre 2014, mais avec des assouplissements, a précisé le nouveau premier ministre.

 

Il faut dire que seules 17 % des communes ont adopté, dès septembre 2013, à la semaine de 4,5 jours. C'est dire la peur des municipalités quant aux conséquences financières de cette réforme. Face à la grogne des maires en 2012, François Hollande avait été obligé d'accorder un délai supplémentaire dans l'entrée en application de ces nouveaux rythmes scolaires pour le primaire. Il reste encore à préciser quels seront les assouplissements possibles.  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.