Elargissement de l'exception pédagogique : vers un monopole d'État ?

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 01.03.2013

Il se passe actuellement un petit quelque chose dans le monde de l'Éducation nationale. La présentation d'un projet de loi pour la refondation de l'école, mis en oeuvre par le ministère de Vincent Peillon propose toute une liste de solutions pour moderniser et dynamiser l'éducation nationale. Avec toutefois un point précis qui fait vibrer le coeur des éditeurs de manuels scolaires : l'exception pédagogique. 

 

 

 

 

Dans un document rendu public depuis le mois de janvier, le ministère de l'Educnat a en effet indiqué les grands chantiers qui seront attaqués pour refondre les bases de l'école. Aucun gouvernement n'y échappe : tout ministre prenant ses fonctions dans ce domaine souhaite marquer son passage par une réforme de l'institution. En l'état, un point a attiré tout particulièrement l'attention de l'édition scolaire, introduite par l'article 55 du Projet de loi. 

 

Le dossier de presse évoque ainsi un « élargissement du domaine de l'exception pédagogique » - comprendre : une modification de l'article 122-5. Ce dernier fixe les limites d'intervention d'un auteur, et « lorsque l'oeuvre a été divulguée », les choses qu'il ne peut pas interdire. Ainsi, on retrouve au 3e point 

 

3° Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :

a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées ;

 

Or, le projet de loi vise à « faire entrer l'école dans l'ère du numérique », et pour y parvenir, prévoit bel et bien de taper sur l'article du Code de la Propriété Intellectuelle. Avec pas mal de prudence, on peut ainsi lire : « Le projet de loi élargit le domaine de l'exception pédagogique aux "œuvres réalisées pour une "édition numérique de l'écrit" ainsi qu'aux sujets d'examen et de concours organisés dans la prolongation des enseignements. »

 

Exceptionnelle exception

 

Mais dans le dossier de presse, on en apprend un peu plus sur cette modification du CPI. Ainsi, la mesure est décrite comme suit : 

 

Le projet de loi élargit le domaine de l'exception pédagogique – qui permet la représentation ou la reproduction d'extraits d'œuvres dans le cadre de l'enseignement, à des fins d'illustration, sans avoir à demander préalablement l'autorisation aux auteurs ou aux ayants droit – aux « œuvres réalisées pour une édition numérique de l'écrit » ainsi qu'aux sujets d'examen et de concours organisés dans la prolongation des enseignements. 

 

Les objectifs que porte cette mesure sont tout bonnement de permettre aux professeurs d'enrichir le contenu de leurs enseignements « en y intégrant aisément de nouvelles ressources, dont l'usage était jusqu'ici extrêmement compliqué ». Et pour ce faire, il faut donc modifier le droit français, que le ministère de l'Éducation nationale considère comme « l'un des plus restrictifs d'Europe en matière de propriété intellectuelle : l'exception pédagogique est limitée à ce jour à des « extraits d'œuvres » 

issus d'une publication papier et exclut les extraits provenant d'un support numérique ». 

 

L'élargissement qui est prévu dans le projet de loi augmentera la portée de l'exception pédagogique. Ainsi, le corps enseignant pourrait « utiliser directement les ouvrages édités sous forme numérique, alors qu'ils devaient auparavant les scanner ou en saisir le contenu ». 

 

Et c'est dans ce contexte que l'article 55 a été mis en place. 

 

A l'article L. 122-5 du code de la propriété intellectuelle, le e du 3° est ainsi modifié :

1° Les mots : « et des œuvres réalisées pour une édition numérique de l'écrit » sont 

supprimés ;

2° Après le mot : « pédagogiques », la virgule est remplacée par le mot : « et » ;

3° Après le mot : « recherche », sont insérés les mots : « , y compris pour l'élaboration et la diffusion de sujets d'examen ou de concours organisés dans la prolongation des 

enseignements ».

 

Ce qui, si l'on se réfère à l'article 122-5 du CPI le point e) de l'alinéa trois passerait de 

 

La représentation ou la reproduction d'extraits d'oeuvres, sous réserve des oeuvres conçues à des fins pédagogiques, des partitions de musique et des oeuvres réalisées pour une édition numérique de l'écrit, à des fins exclusives d'illustration dans le cadre de l'enseignement et de la recherche, à l'exclusion de toute activité ludique ou récréative, dès lors que le public auquel cette représentation ou cette reproduction est destinée est composé majoritairement d'élèves, d'étudiants, d'enseignants ou de chercheurs directement concernés, que l'utilisation de cette représentation ou cette reproduction ne donne lieu à aucune exploitation commerciale et qu'elle est compensée par une rémunération négociée sur une base forfaitaire sans préjudice de la cession du droit de reproduction par reprographie mentionnée à l'article L. 122-10;

 

à quelque chose de tout autre. En supprimant de l'exception pédagogique les oeuvres réalisées pour une édition numérique de l'écrit, c'est une porte ouverte à plusieurs problèmes sérieux que rencontreraient alors les éditeurs. 

 

La commission culturelle adopte

 

Le député UMP du Bas-Rhin, Patrick Hetzel, avait d'ailleurs fait remarquer ce risque au cours de l'examen du projet de loi, ce 20 février, à l'Assemblée nationale.

 

Mais revenons à ce projet. L'article 55 vise à favoriser l'utilisation des ressources numériques sans que soit jamais soulevée la question de la liberté pédagogique. Or l'article 10 organise un service public de l'enseignement numérique dont la création pourrait déboucher sur un véritable monopole d'État et devenir « liberticide ».

Cette disposition peut d'autant plus inquiéter qu'elle est de nature à favoriser un phénomène qui se développe depuis une bonne trentaine d'années, notamment dans le primaire, et dont je m'étonne que vous ne le preniez nulle part en compte : je veux parler du « zapping pédagogique » qui, selon certains spécialistes, contribue à la dégradation de la performance scolaire dans la mesure où il prive du cadre de référence donné par le manuel.

 

Ces 27 et 28 février, l'Assemblée nationale a continué de débattre sur cette question, mais les documents ne sont toujours pas accessibles en ligne. Difficile de savoir comment la question de l'article 55 avance. Les différents amendements déposés ont soit été retirés pour une défense en séance, soit ont reçu un avis défavorable. Seul message : « La commission des affaires culturelles a adopté le projet de loi de d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République. »

Hachette Livre boucle un bon premier semestre 2016

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 29.07.2016

Le premier semestre du groupe Lagardère « confirme l’objectif de croissance », avec un chiffre d’affaires de 3,431 milliards €, soit +3,8 % en données consolidées. La branche Lagardère Publishing, le groupe Hachette Livre, enregistre une légère hausse de +0,3 % à 970 millions €. Les résultats présentés sont toutefois impactés par la dépréciation de la livre sterling, indique le groupe.    ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Lagardère Publishing est plutôt en bonne forme, tout particulièrement en France, avec une croissance de 2,5 % motivée...

Les ventes d'Amazon en hausse pour le deuxième semestre, à 30,4 milliards $

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 29.07.2016

L'époque où Amazon faisait état de résultats financiers négatifs semble bel et bien révolue : le géant de la vente en ligne réalise des résultats à la hausse depuis quelques mois. Ceux du deuxième semestre de l'année 2016 ne font pas défaut : avec des ventes nettes de 30,4 milliards $ et un flux de trésorerie disponible estimé autour des 2,5 milliards $. Mais ce sont surtout les actionnaires qui sont à la fête.   (MIKI Yoshihito, CC BY 2.0)     Les ventes d'Amazon gagnent encore 31 % pour ce deuxième semestre 2016, avec un flux de...

Dawoud Saadoun reçoit le premier Prix de L'Autre Édition pour Un jour particulier

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 16.06.2016

Les sociétés Édilivre, BoD, Publishroom, Société des Écrivains et Publibook, spécialisées dans l'autopublication et les services aux auteurs indépendants, se sont associés pour créer un prix littéraire mettant en lumière le talent d'auteurs qui ne sont pas passés par les sentiers traditionnels de l'édition... Le Prix de L'Autre Édition a désigné son premier lauréat.       Pour cette première édition du Prix de L'Autre Édition, le jury a récompensé Dawoud Saadoun, pour Un jour particulier, publié chez Édilivre.   Le résumé de...

Première édition de la Journée des librairies indépendantes du Québec

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 16.06.2016

C’est ce samedi, 18 juin 2016, que se déroulera la première édition de la Journée des librairies indépendantes, organisée par le réseau Les libraires. Véritable fête de la lecture, cette Journée démontre l’importance de la librairie comme lieu culturel et comme endroit de promotion de la littérature.        À travers le réseau des 103 librairies indépendantes, des activités en tout genre sauront ravir les lecteurs. Animations et lectures pour les plus jeunes, rencontres et causeries avec des auteurs d’ici. Des invités spéciaux, clients comme...

Le graveur et imprimeur en taille douce Didier Mutel reçoit le Prix Liliane Bettencourt

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 16.06.2016

Depuis 1987, la Fondation Bettencourt Schueller, reconnue d'utilité publique, s'est donnée comme mission de « donner des ailes au talent » en attribuant notamment différentes récompenses. Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main en fait partie, avec trois trophées distincts : Talents d’exception, Dialogues et Parcours, qui bénéficient chacun d'une dotation de 50.000 €.       Le graveur et imprimeur en taille douce Didier Mutel reçoit le Prix Talents d'exception, qui récompense l'excellence d'un artisan d'art, pour le livre...

De la BD franco-belge en numérique dans toutes les bibliothèques du monde

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 14.06.2016

La plateforme française izneo s’est associée avec Overdrive, filiale de Rakuten, pour ouvrir la diffusion de son catalogue de BD numérique. Avec plus de 14.000 titres, izneo a pu rendre accessible 400 exemplaires en prêt numérique pour des établissements internationaux, en contrat avec Overdrive. Moins de 3 % de l’ensemble des titres disponibles, donc.        Dans un communiqué, on apprend donc que les 3 % du catalogue d’izneo pour Overdrive sont disponibles « dès maintenant auprès de 33 000 de bibliothèques, écoles et comités d’entreprises aux...

L'écrivain Jorge Luis Borges, disparu voilà 30 ans

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 14.06.2016

La Fondation dédiée à l’écrivain argentin Jorge Luis Borges entend rendre un immense hommage ce 14 juin. Présidée par la veuve de l’auteur, Maria Kodama, elle commémorera le décès de l’auteur, le 14 juin 1986, avec la perspective de diffuser toujours un peu plus son travail et ses œuvres auprès du public.    Borges et Derrida     Située à Genève, la Fundación Internacional Jorge Luis Borges salue également le travail de l’épouse : « Elle est la première à respecter et garantir le respect de l’œuvre de Borges, et son souvenir, et tout...

Librairies contre Amazon : l'inadmissible concurrence fiscale

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 13.06.2016

L’optimisation fiscale permise par les États européens est au cœur des conflits actuels : les entreprises américaines qui ont mis un pied sur le Vieux Continent profitent de ces mesures pour limiter leurs prélèvements. Au point que la concurrence devienne rude, voire impossible, entre les structures physiquement installées, et les géants du Web, fraîchement débarqués. James Daunt, patron des librairies Waterstones en Angleterre, revient une fois de plus sur le cas Amazon.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Rivaliser avec le gorille américain n’est pas de...

Les conseils de lecture d'Hillary Clinton c'est de prendre le large

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 11.06.2016

Même si Barack Obama a sifflé la fin de la récréation dans le camp démocrate, en apportant son plein soutien à Hillary Clinton, l’Amérique n’en a pas moins assez de la famille. Et pour la candidate la bataille est encore loin d’être achevée, raison pour laquelle dans le très institutionnel New York Times, elle confie... ses lectures du moment.        Bernie Sanders, l’ancien rival démocrate, est désormais rallié à la cause de la candidate, Hillary Clinton, et si Mitt Romney, candidat républicain de 2012, a juré qu’il ne voterait ni pour Hillary...

Marc Victor reçoit le Prix des lecteurs L'Express/BFMTV 2016

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 11.06.2016

Ils étaient douze au départ, il n'en reste qu'un, et il s'agit du livre Le bout du monde de Marc Victor, publié aux éditions JC Lattès en janvier 2016. Les dix lecteurs du jury du Prix L'Express/BFMTV 2016 ont désigné ce 8 juin 2016 leur lauréat de l'année, choisi parmi une sélection de romans parus lors de la dernière rentrée littéraire de janvier. La récompense a été remise à l'auteur par le jury, présidé cette année par Laurent Binet, en présence de Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express et de Guillaume Dubois, directeur général...