En 1953 sortait L'Attrape-coeurs de Salinger en France, “un insuccès total“

La rédaction - 27.01.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Attrape coeurs - Salinger roman


La collection Pavillons des éditions Robert Laffont réédite ce mois-ci le roman de JD Salinger, L'Attrape-coeurs, et non sans satisfaction, retrouve donc l’œuvre que le fondateur de la maison avait tant portée. Maggie Doyle, directrice de la collection, raconte l’histoire de ce livre et sa réception en France, loin d’être aussi spectaculaire que l’on pourrait l’imaginer. Un livret est en effet proposé en librairie, pour l'achat de cette nouvelle édition, lequel contient plusieurs éléments accompagnant l'arrivée du roman en France.

 

Couverture originale de 1953

 

 

La publication de l’œuvre de J. D. Salinger en France est sans conteste l’un des faits de gloire de Robert Laffont et de la maison qu’il a fondée. Difficile d’imaginer aujourd’hui que le succès et la véritable reconnaissance ont mis de longues années à arriver. Et pourtant... Il a fallu que Robert Laffont déploie à cette fin toute l’énergie et la ténacité dont un éditeur peut se monter capable pour défendre une œuvre dont il sait l’importance. 

 

Pour célébrer cette nouvelle édition de L’Attrape-cœurs, nous nous sommes plongés avec délectation dans les archives de la collection « Pavillons » afin de partager avec vous une partie de cette histoire qui a uni Salinger et son éditeur français. Et quelles découvertes avons-nous faites ! 

 

Le bon à tirer de la première édition de ce livre mythique, des « vient de paraître » en forme de plaidoyer, des critiques visionnaires (dont la reproduction sur un rabat vaudra à Robert Laffont les foudres de Salinger), des photos, la « une » du Time Magazine du 15 septembre 1961, des couvertures évoluant au fil des ans et des réimpressions, mais toujours en respectant les vœux spécifiques de l’auteur, la longue lettre d’un éditeur dévoué à son légendaire auteur, ou encore une note biographique rédigée par Salinger en personne, qui ne pourra qu’émouvoir le lecteur... 

 

Ce livret est le résultat de nos recherches. Il retrace une aventure éditoriale rare, qui a débuté au milieu du xxe siècle et se poursuit jusqu’à nos jours. 

 

Après la publication de nouvelles dans les pages de Collier’s, du Saturday Evening Post et du New Yorker, entre autres magazines, le premier roman de J. D. Salinger, The Catcher in the Rye, sort aux États-Unis le 16 juillet 1951, chez Little, Brown and Company. Plébiscité par le public et par presque tous les critiques, il connaît un succès immédiat. Dans les deux mois qui suivent sa publication, le livre est réimprimé huit fois ! Le 6 mai 1952, un contrat est signé entre J. D. Salinger et les Éditions Robert Laffont ; la traduction française sort en janvier 1953.

 

Malgré le bruit outre-Atlantique et l’enthousiasme de son éditeur français, L’Attrape-cœurs ne connaît pas le même sort en France, loin de là : le livre est à peine remarqué. Robert Laffont en parle ainsi dans son autobiographie, éditeur : « J’avais pour The Catcher in the Rye de J. D. Salinger une passion que je croyais aisée de transmettre. Il n’en fut rien, et, malgré tous mes efforts, L’Attrape-cœurs connut un insuccès total. L’auteur ne m’en tint pas grief. » 

 

 

 

En 1953, Salinger s’installe dans une propriété isolée de Cornish, dans le New Hampshire. En 1961, quand paraissent ses Nouvelles en France, il y vit pratiquement en reclus. Avec cet ouvrage, son deuxième publié chez Robert Laffont, il obtient cette fois un excellent accueil critique en France. 

 

Non seulement le public y découvre véritablement J. D. Salinger, mais aussi Holden Caulfield, ce Huckleberry Finn moderne, qui était déjà le héros de son roman précédent. L’histoire de la famille Glass se poursuivra en France avec la publication de Franny et Zooey en 1962 et la traduction des deux longues nouvelles Dressez haut la poutre maîtresse, charpentiers et Seymour, une introduction en 1964. Édition après édition, le succès grandit. Ces quatre livres seront régulièrement réimprimés, signe de la popularité désormais universelle de leur auteur. 

 

J’espère que ce mince volume vous donnera un aperçu d’une histoire qui en dit long à la fois sur la fidélité entre deux hommes et sur la transmission d’une œuvre d’une langue à l’autre. Une histoire à partager avec les anciens comme avec les nouveaux lecteurs de J. D. Salinger. 

 

Maggie Doyle, directrice de la collection « Pavillons » 


Pour approfondir

Editeur : Robert Laffont
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur : annie saumont
ISBN : 9782221157480

L'attrape-cœurs

de J. D. Salinger

Issu d'une famille aisée à New York, Holden Caulfield intègre le pensionnat Pencey Prep en Pennsylvanie. Mais, quand il est viré à la fin du semestre car il a " foiré en quatre matières ", il s'en va plus tôt que prévu pour quelques jours d'aventure. C'est ainsi qu'on devient son partenaire et confident dans une aventure de délinquance innocente. Même s'il n'a pas envie de raconter " toutes ces conneries ", c'est exactement ce qu'il va faire - heureusement pour nous, puisqu'on découvre une histoire captivante, un portrait

J'achète ce livre grand format à 6 €