En Espagne, les universités passent à l'ère ebook

Clément Solym - 21.06.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - universités - espagne - vente


Plus de 60 universités espagnoles regroupées sous l'appellation Unión de Editoriales Universitarias Españolas, ainsi que la société Publidisa viennent de signer un accord pour la création d'une plateforme de distribution de livres numériques. Bien évidemment à destination des enseignants, chercheurs et élèves, ces ouvrages pédagogiques seront diffusés et commercialisés via cette plateforme.

Pour le moment, quelques établissements servent de test pour ce nouvel outil, et les étudiants des universités de Salamanque, Lleida, Alicante, Valence, ainsi que quelques autres y ont d'ores et déjà accès. Les autres établissements signataires de cet accord seront progressivement ajoutés à la plateforme.

Selon un sondage effectué par Todoebook.com, plus de 50 % des répondants ont assuré de leur confiance à l'égard du livre numérique, qui, pour eux, s'imposera comme un outil éducatif. Il serait même un complément aux ouvrages traditionnels et rapidement, les étudiants devraient basculer vers ces livres, en oubliant progressivement leurs anciens et pesants ouvrages.

Pour l'UNE, le partage et la commercialisation conjointe de ces fonds représentent un objectif fort dans la concrétisation d'un marché de l'ebook pour le pays. La numérisation progressive des catalogues, autant que l'accès à ces oeuvres permettra même à un élève de parvenir à acheter à un éditeur d'Argentine un texte recommandé par son enseignant, explique Luis Francisco Rodriguez, directeur général de Publidisa.

L'utilisation du livre numérique dans le milieu scolaire se généralise de plus en plus, d'après les observations de la société, pour qui les étudiants se familiarisent rapidement avec ce nouveau support scolaire.

En octobre 2009, Publidisa avait déjà fait parler d'elle en signant un accord pour la mise en vente de 8500 ebooks en espagnol, via Amzon. « La technologie de ces lecteurs évolue à une vitesse spectaculaire, maintenant ils sont fantastiques et dans les six prochains mois, ils seront encore mieux », expliquait son PDG.