En hommage à Georges Perec, une grille de mots croisés sur son oeuvre

Antoine Oury - 07.03.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Georges Perec - Georges Perec mots croisés - Georges Perec cruciverbiste


Georges Perec, membre de l'OuLiPo et grand amateur de jeux littéraires, était sans surprise un passionné de mots croisés. En 1987, pour rendre hommage à ce maître des lettres française, René Crippa, directeur de la Sorbonne à Cannes, publie dans Nice Matin une grille de mots croisés consacrée à l'œuvre de Perec.

 

 

 

Publiée dans le journal Nice Matin du mercredi 11 mars 1987, cette grille de mots croisés sur Georges Perec est un hommage adéquat pour un écrivain qui aimait plus que tout jouer avec le texte et les conventions, quitte à s'imposer des défis a priori impossibles. Personne n'aura oublié La Disparition, roman où la lettre -e est absente, suivi par Les Revenentes, dans lequel il n'utilise, par dérision, que la voyelle -e.

 

Perec reste l'un des membres les plus célèbres de l'Ouvroir de Littérature Potentielle, l'OuLiPo, laboratoire d'expérimentation autour du texte. C'est d'ailleurs dans les archives de l'OuLiPo que l'on retrouve cette grille de mots croisés, numérisées par la Bibliothèque nationale de France.

 

René Crippa, directeur de la Sorbonne à Cannes, était lui-même un féru cruciverbiste, et a fait parvenir personnellement cette grille à Paul Fournel, alors président de l'OuLiPo. Cette grille était doublée par une autre, créée par Perec lui-même, qui faisait en sorte de présenter le moins de cases noires possible. Les deux grilles de mots croisés étaient à remplir et renvoyer pour participer à un concours, avec « un puzzle de 6000 pièces et livre d'art pour le premier, œuvres de Georges Perec pour le second ».

 

Si certaines définitions ne posent pas de problème, inutile de souligner qu'il faut être un pataphysicien averti et un amateur éclairé de Georges Perec pour résoudre la grille...

 

 

via Gallica