Décédé en 1968, John Steinbeck est un géant des lettres américaines devenant même un classique de la littérature occidentale. Les Raisins de la colère, considéré comme son chef-d'oeuvre, lui a valu le prix Pulitzer en 1939 et son oeuvre a été récompensé par le prix Nobel de littérature en 1962. La Maison Heritage Auction à San Francisco organise une vente aux enchères en son honneur. Elle recense plus de 40 objets lui appartenant : de son journal intime au seau à vin raffraichissant gravé, en passant pas sa correspondance avec Jackie Kennedy. De quoi en apprendre un peu plus sur la vie et l'oeuvre de ce célèbre auteur. 
 


Jaquette de l'ouvrage Les raisins de la colère illustré par Elmer Hader

John Steinbeck, disparu depuis plus de 50 ans, ne cesse de faire parler de lui. Après une bataille entre le fils et la belle-fille de l'écrivain qui se disputent la gestion de son œuvre au tribunal, la découverte d'un texte inédit de Steinbeck dans les coulisses d'un restaurant parisien, l'auteur des Raisins de la colère fait désormais l'objet d'une vente aux enchères. 

Contrairement aux ventes habituelles, de nombreuses pièces restent assez abordables, ne dépassant pas 1 000 $ (soit un peu moins de 900 €). Parmi les 36 objets mis en vente, voici la sélection proposée par le site Literary Hub

La première pièce présentée est l'un de ses cahiers. « Il a tenu ce journal de 1946 à 1947 avant chaque début d'ouvrage » explique Elyse Luray, de Heritage Auctions.  Son bien nommé « Warm Up Journal » est estimé à 20 000 $. Steinbeck lui même a déclaré qu'il s'agissait « d'un de ces cahiers interminables qui ne sert qu'à m'entrainer à écrire et parfois à me calmer ».

Une statue en bronze du buste de Steinbeck est proposé au prix de départ de 500 $. La sculpture, réalisée par Rube Goldberg, est dressé sur un socle de marble. 

Un album en daim vert complète la collection. Elle contient huit photographies en noir et blanc des parents de l'auteur, John Ernst Steinbeck (1862-1935) et Olive Steinbeck (1867-1934), ainsi que d'autres membres de la famille se tenant devant un ranch. « Un objet qui est suceptible de partir pour moins de 1 000 dollars » estime le site internet. 

Dans les pièces inédites, on compte aussi ces fameuses lettres entre Jackie Kennedy et John Steinbeck. Dans une des lettres manuscrites de près de six pages, Jackie fournit des détails biographiques sur son mari, décédé cinq mois auparavant. Elyse Luray indique que Jackie espérait que Steinbeck accepterait d'écrire la biographie officielle du président assassiné, ce qui ne fût jamais le cas. Cette lettre est estimée au prix de 2500 $. Dans une autre lettre, l'ex première dame remercie l'auteur de lui avoir envoyé sa nouvelle, The Red Pony. Celle-ci est estimée à 400 $. 
 

Aussi, des archives liées au prix Nobel de l'auteur, issues de la propre collection de Steinbeck : des invitations, des lettres, des articles de presse, ainsi que deux copies de son discours pour le Nobel signées (estimation : 1 000 $ chacune).  

Enfin, une jaquette de l'ouvrage Les raisins de la colère illustré par Elmer Hader estimé à 1 000 $ et un seau à vin raffraichissant en métal argenté qui porte les noms de Steinbeck et de sa troisième épouse Elaine, ainsi que leur date de mariage, le 28 décembre 1950. 

<

>



 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.