Enchères : plus de 10 millions € pour des manuscrits et incunables d'exception

Christine Barros - 17.06.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Collections Aristophil Ventes - - manuscrits incunables Aristophil - auction bibliophily manuscripts


#CollectionsAristophil - Samedi après-midi la vente Origine(s) - Ecrits du Moyen-Âge et de la Renaissance orchestrée par la maison Aguttes a totalisé plus de 10 millions d’euros. Avec, entre autres, un somptueux manuscrit du XVe qui s'est envolé à plus de 4 millions d'euros.

 


Et Maître Claude Aguttes, marteau de cette vente, de préciser : « Je suis très fier d’avoir présenté les chefs-d'œuvre de cette vente aux enchères. La préemption de la Charte impériale de l’Abbaye de Corbie par les Archives de la Somme illustre l’importance patrimoniale et la qualité des manuscrits rassemblés dans cette vente, qui restera l’une des plus émouvantes de ma carrière ».

En effet, le premier coup de marteau a donné lieu à cette préemption pour 104 000 € : alors qu'un acheteur privé a remporté le lot au coup de marteau, la préemption a été annoncée par un mandataire dans la salle. Le lot sera acheté par les Archives de la Somme au prix atteint par les enchères.
 

Les Heures Petau, la splendeur créative
à l’aube de la Renaissance


Le célèbre livre d’Heures Petau,  illustré vers 1495 de 16 médaillons en camaïeu d’or par Jean Poyer, artiste tourangeau, a dominé la vacation avec 4,290 millions € (TVA et frais inclus), salué avec enthousiasme par les applaudissements nourris de la salle. L'estimation se situait entre 700 et 900 000 €
 

Écrits et imprimés du Moyen-Âge à la Renaissance
trésors des Collections Aristophil

 

Seconde enchère millionnaire, les Grandes Heures de Galeazzo Maria Sforza ont atteint 2,210 millions €, contre une estimation initiale de 600 000 - 800 000 €. Parmis les imprimés, les volumes de Vincent de Beauvais, ont trouvé preneur à 139.000 €.

Enfin, notons qu'un lot a été retiré de la vente : il s'agissait d'une lettre autographe signée de la main de Machiavel, que l'Etat Italien vient de revendiquer. Elle aurait été volée entre 1850 et 1880. Tout l'enjeu d'un catalogue et de la qualité de l'expertise est là : des enquêtes vieilles de plus d'un siècle peuvent y trouver résolution.

Les cold cases n'existent pas en bibliophilie...
 


Commentaires

Peut-être peut-on rappeler que ces ventes doivent indemniser les victimes des malversations de la société Aristophil et de son dirigeant, en liquidation judiciaire et poursuivis pénalement.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.