medias

Enigma Code Machine : l'appareil secret des Allemands, un succès d'enchères

Cécile Mazin - 15.07.2015

Patrimoine et éducation - A l'international - Allemands guerre - machine écrire - Enigma Code Machine


Le modèle de machine à écrire Enigma Code Machine fait toujours le bonheur des collectionneurs. Cet engin, utilisé par l’armée allemande pour envoyer des codes secrets, durant la Seconde Guerre mondiale, vient de s’envoler après une vente aux enchères, organisée par la maison Sotheby. 

 

 

 

Estimée entre 50 et 70.000 £, la machine à messages cryptés a été remportée pour 149.000 £. Construite en 1943, celle-ci fait partie des modèles évolués, après que le brevet a été obtenu en 1919. 

 

Les combinaisons de messages secrets sont particulièrement nombreuses, et du fait de la défaite allemande, et de ce que des centaines d’appareils ont été détruites, le moindre modèle devient rarissime. 

 

C’est en 1939 qu’Alan Turing et son équipe de décryptage sont parvenus à mettre la main sur les clefs pour comprendre les messages codés émanant d’une Enigma. La Turing Machine a d’ailleurs posé les bases de l’informatique moderne, et aujourd’hui encore, le Test de Turing est utilisé pour définir dans quelles limites un ordinateur est en mesure d’imiter le comportement humain. Le film Imitation Game a récemment fait connaître le nom et l'œuvre de Turing, ainsi que les humiliations que lui a infligées le gouvernement britannique.

 

enigma code machine allemands guerre.jp




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.