Enquête : qui a dénoncé et trahi la famille d'Anne Frank ?

Victor De Sepausy - 09.08.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - Anne Frank - juifs déportation - Journal Anne Frank


Voilà 75 ans maintenant que la famille d’Anne Frank a été arrêtée, réfugiée dans un appartement secret d’Amsterdam. Depuis, le Journal de la jeune fille est devenu une référence mondiale, symbole de l’extermination nazie. Mais également un message universel, laissant entendre le destin tragique d’Annelies.


domaine public

 
Le 4 août 1944, après deux années passées dans l’annexe de l’entrepôt de son père, Anne Frank et les siens sont arrêtés par les Allemands, qui occupaient les Pays-Bas. Mais qui est à l’origine de cette dénonciation ? Une équipe réunissant scientifiques, historiens et policiers planche sur ce cold case : l’informateur pourrait… n’avoir même jamais existé.
 

Du témoignage rescapé à la réalité d'alors


Quand on évoque le Journal d’Anne Frank, vient à l’esprit ce récit personnel d’une adolescente au cœur des heures sombres de l’histoire. Comme ailleurs, si une partie de la population néerlandaise a tenté de protéger des familles juives, une autre entretenait des relations complices avec l’occupant nazi. Près de 80 % de la population juive néerlandaise a été tuée durant la Seconde Guerre mondiale — le pourcentage le plus important après celui de la Pologne.
 
Avec sept autres personnes, Anne vivait donc dans cette annexe. Et au fil du temps, plus de 30 personnes ont été soupçonnées d’avoir indiqué aux nazis où se trouvait la famille Frank. Des voisins zélés auraient pu remarquer des bruits, une lumière inappropriée…

Jamais jusqu’à lors les enquêtes n’ont permis d’identifier clairement un ou une responsable : la liste des suspects fut pourtant riche en rebondissements. Sans preuve permettant de réfuter ou démontrer la culpabilité, tout cela reste en suspens.
 

Une arrestation... qui ne devrait rien à la délation ?


Pour Gertjan Broek, administrateur à la Maison Anne Frank d’Amsterdam, chercher un coupable revient déjà… à orienter les questionnements. Et donc se placer dans une perspective de délation — certes commune à l’époque.

Or, après deux années de recherche, Broek indique qu’une alternative se pose aux historiens : que la famille Frank n’ait pas été dénoncée. Les miliciens auraient découvert la famille par accident, lors d’une perquisition concernant des bons de rationnement illégaux. Et là, plusieurs faits viennent appuyer l’hypothèse.

D’abord, ni les autorités allemandes ni celles néerlandaises n’avaient prévu de véhicules pour transporter des juifs cachés, quand ils se sont présentés sur les lieux. Elles ont dû improviser, mises devant le fait accompli. Ensuite, un des trois officiers qui a supervisé l’opération était spécifiquement délégué aux enquêtes économiques. Pas aux rafles.

Enfin, deux hommes fournissant des bons de rationnement clandestins furent arrêtés ce jour. L’un d’eux a vu son histoire classée sans suite — il est possible qu’il ait passé un accord avec l’occupant à ce moment.

Anne Frank, 1941
domaine public

 
Évidemment, poursuit Broek, aucune preuve formelle ne peut pleinement étayer la thèse d’une découverte fortuite. La théorie poursuivra son chemin, avec le mérite d’ouvrir une nouvelle porte — et non de toutes les fermer.
 

Les avancées tecchnologiques au profit d'un cold case


Cependant, un autre groupe de chercheurs en criminologie et analyse de données entend parvenir à mieux cerner la question. L’agent retraité du FBI, Vincent Pankoke, entend prendre cette affaire comme on enquêterait sur un cold case. 

Des années durant, son équipe et lui ont parcouru des archives, consulté les documents à disposition, et profité de toutes les technologies du XXIe siècle pour avancer. A été reproduite une simulation 3D de la cachette de Frank, pour déterminer comment se déplaçaient les sons vers les bâtiments voisins.

Une ressource informatique supplémentaire tente d’établir des connexions cachées entre les individus, les lieux et les événements autour de ce cas. La société Xommia a mis au point une intelligence artificielle qui prend en considération une multitude de points d’achoppements. 

« Ce que vous pouvez envisager, c’est de voir à quelle fréquence des mots ou des noms sont utilisés ensemble. S’ils reviennent, alors on peut créer une sorte de réseau et procéder à son analyse », indique Robbert van Hintum, chargé de recherches chez Xomnia. En somme, croiser les adresses avec les relations familiales et recouper avec les rapports de police. 

De quoi aboutir à une image différente de celle qui était jusqu’à présent celle observée. Les conclusions seront publiées dans un livre à venir l’année prochaine. 

Et s’il s’avérait qu’une identité ressortait, aucun procès ne serait envisageable. Mais Emile Schrijver, directeur général du Musée historique juif d’Amsterdam souligne : « En comprenant mieux ce qui s’est tramé, nous pouvons apprendre comment les gens se comportent et mieux nous préparer pour l’avenir. »


via National geographic


Commentaires
#Révisionnisme ^^
Je suis sûre avoir été dénoncé...Ou je ne ne sais pas quoi en penser....
Qu'il y ait eu dénonciation ou pas ne change rien à l'essentiel: toute une famille a dû rester enfermée dans la remise d'une maison pendant de longs mois tout simplement parce qu'elle était juive! C'est cela qui est toujours et encore a dénoncer et à comprenere pour que ça ne se reproduise pas. À une époque où le Président des États-Unis d'Amérique tient un discours raciste et xénophobe qui mènent des imbéciles à commettre des meurtres en série d'hommes, de femmes et d'enfants parce qu'ils font partie des gens que le Président désignent à leur vindicte et à leur haine de l'autre et, au moment où les propos provenant d'åméique fait des émules en France, en Italie, en Hongrie, en Autriche, On ne peut plus se cocntenter de 'dénoncer' les délateurs, mais commencer à s'organiser pour éviter que vienne à se répéter ce qui s'est passé en Europe pendant la 2eme guerre mondiale. L'Italie paraît avoir oublié ce que les Italiens ont souffert de la période Mussolunienne et n'ont pas encore bien compris ce qui est en train de naître sous leurs pieds avec quelqu'un comme Salvini. Les Français eux paraissent être un peu plus alertes quant aux vélléités de la Le Pen de les "libérer' de la matrone 'Europa'! Sans doute savent-ils que le salut de la France et des autres pays européens passe par l'union et non par le retour au morcellement des frontières fermées (n'en déplaise à l'auteur de "l'éloge des frontièressmile.
"Sans doute savent-ils que le salut de la France et des autres pays européens passe par l'union et non par le retour au morcellement des frontières fermées [...]"



Pure idéologie. Les frontières c'est la base fondamentale. C'est la paroi de la cellule qui lui permet d'exister. Jusqu'où allons nous pousser le concept "no borders" ? La couche d'ozone ?

La coopération oui, judicieuse, avec tous les 'partenaires' potentiels avec qui nous aurions des intérêts communs plus ou moins ponctuels et pas seulement ceux qui nous seraient "proches" ou qui nous "ressembleraient".

Si nous ne vivions pas dans un système concurrentiel, où les plus gros budgets et marchés sont l'armement et la drogue (le terrorisme est encore tout un sujet à part entière), on pourrait à la limite en reparler, mais ce n'est pas le cas. Ne faisons pas les choses à l'envers et cessons de saboter nos protections avant de ne plus en avoir besoin.
pauvre en esprit ceux qui n ont pas lu l histoire et ceux qui font FI de ne pas la comprendre soit par cupidite ou des raisons economiques et ideologique religieux et raciale alors que la race n existe pas ilfaut bannir ce mot dans toutes les constitutions du monde

pour eviter toutes les guerres et les horreurs commis par des precedents criminels et les futures criminels de l histoire

l histoire n est que le fruit des mortels que nous sommes

estce une fatalite

ignominie pour toute l humanite

tout est vanite

seule une verite

huminite humainite

PS je suis Homme rien de ce qui est humain ne doit jamais me laisser indiffirent
Comme vous avez raison en hurlant "plus jamais ça" et pourtant, chaque jour on sent la bête remonter en surface ! Quelqu'un a dit "le plus grand prédateur de l'homme, c'est l'homme". Combien faudra t-il de guerres et de morts pour rendre à l'homme son... humanité ? Fasse le temps que les consciences s'élèvent avant qu'il ne soit trop tard. Je possède la 1ère édition du Journal de la petite Anne, c'est un de mes plus chers trésors matériels : quand on me l'a offert, j'avais son âge.Il ne m'a jamais quittée. Chaque fois que je le vois j'en ai encore des larmes. Pourquoi mais bon sang pourquoi ?

Envoyons de la Lumière aux plus fous dangereux... Qui sait, elle ne sera pas peut-être pas totalement perdue ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.