Enseignants du primaire : le SNUipp-FSU demande une revalorisation des salaires

Clément Solym - 08.12.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - salaire - enseignant - primaire


Reprenant le slogan choisi pour la campagne électorale de François Hollande, le SNUipp-FSU, premier syndicat des enseignants du primaire, demande maintenant « l'ouverture rapide du dossier de la revalorisation ». A l'heure où Vincent Peillon, reconnaît lui-même qu' « il serait digne » de mieux payer les enseignants, des actes sont attendus.

 

Avec l'importante vague d'ouvertures de postes aux concours enseignants, une revalorisation significative permettrait aussi d'assurer un meilleur recrutement. Encore plus que dans le secondaire, les enseignants du primaire sont sous-payés, avec un écart de 600 € en milieu de carrière avec leurs collègues européens.

 

Dans une profession féminisée à 80 %, ce qui implique des carrières comprenant des pauses et des temps partiels, le salaire moyen s'établit à 1960 € pour les femmes et 2070 € pour les hommes, précise le SNUipp-FSU.

 

Selon le syndicat, la situation est telle qu' « un rapport de la fonction publique considère que les PE [professeurs des écoles] ne se situent plus dans la catégorie ‘profession intellectuelle supérieure' mais dans celle des ‘professions intermédiaires' ».