“Ensemble pour les archives de demain” : la consultation entre en phase 2

Fasseur Barbara - 07.05.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Archives Consultation Site - Plan Archive Ministère - Culture Patrimoine Archive


La plateforme Archives pour demain a été lancée le 16 avril. À l’initiative du ministère de la Culture et de Jean Louis Debré, président du conseil supérieur des Archives, la plateforme des Archives de France proposera une concertation sur les enjeux relatifs à l’identification des archives qui doivent être transmises aux générations futures. Elle restera ouverte à tous jusqu’au 22 juin.

 
 

 

Cette consultation des internautes s’articule autour d’une question : « Quelles archives collecter aujourd’hui et transmettre demain aux générations futures? » La première phase de ce plan en quatre temps de cette grande concertation en ligne a pris fin il y a quelques jours. Bien qu’il ne soit plus possible de participer à l’état des lieux, les internautes peuvent tout de même réagir aux propositions sur le site, faites autour des cinq thématiques choisies.

 

L’initiative de cette plateforme fait suite au rapport du 24 mars de Christine Nougaret, vice-présidente du Conseil supérieur des archives : « Une stratégie nationale pour la collecte et l’accès aux archives publiques à l’ère numérique ». Le site décrit que ce dernier « invite à s’interroger sur les moyens, les principes, les méthodes et les résultats de la collecte des archives. » Il fait aussi état d’une tendance de la part des usagers à demander « une plus grande transparence sur les processus de tri, de sélection et d’élimination menés par les archivistes. »

 

Le débat de cette consultation s’organisera autour de 5 thématiques : les archives que les participants considèrent comme les plus importantes à conserver, la transparence des archivistes sur leurs pratiques de sélection, les méthodes et les outils de la collecte des archives, le contrôle scientifique et technique que l’État exerce sur les archives, les politiques de collecte mises en œuvre par les services publics d’archives.

 

Le conseil supérieur des archives propose par le biais de ce site un temps de dialogue et d’échange entre les internautes participants et les professionnels des archives. Pour répondre aux interrogations des uns et permettre la progression du travail de collectes des autres afin de « garantir la constitution et la transmission d’un patrimoine archivistique riche diversifié et exploitable ».

 

La seconde phase de Génération d’idées a débuté le 3 mai dernier, elle invite les participants à débattre de façon plus argumentée par le biais d’un forum sur les propositions qui sont ressorties de la phase une. Elle reprend ainsi les questions suivantes : quelles archives collecter, quels méthodes et outils d’évaluation, la transparence de cette sélection, le contrôle scientifique et technique ainsi que le rapport avec les producteurs.
 

Rn2a : La République française
s'intéresse-t-elle encore aux Archives ?


À partir du 16 mai démarrera la phase d’approfondissement pour explorer et préciser les idées les plus prometteuses. Les meilleures propositions seront sélectionnées à partir du 9 juin, elles seront ensuite débattues au sein du Conseil supérieur des archives, avant de faire l’objet d’une restitution publique début 2019 afin de constituer aujourd’hui le fonds d’archives utilisé par les historiens de demain, comme l’exprime Jean-Louis Debré.
 

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.