Entendre les cours de Michel Foucault comme si vous y étiez : le projet Free Foucault

Antoine Oury - 17.04.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Free Foucault - cours Michel Foucault - enregistrements Foucault


Le Collège de France reste, presque trente ans après la disparition de Michel Foucault, le temple très bien gardé des cours que ce dernier donna au sein de l'institution, entre 1972 et 1984. Édités chez Gallimard et au Seuil, ils bénéficient d'une nouvelle vie, au format audio, grâce à une initiative qui assume pleinement son caractère clandestin. Free Foucault entend libérer les enseignements du philosophe, pour tous.

Michel Foucault, painted portrait DDC_7448.jpg
(thierry ehrmann, CC BY 2.0)


L'objectif de la plateforme Free Foucault est parfaitement expliqué par ses créateurs : « Free Foucault est une plateforme décentralisée et non-censurable donnant accès à une version restaurée des enregistrements — ainsi débarrassés de leurs grésillements — des cours dispensés par Michel Foucault au Collège de France entre 1972 et 1984. »

Titulaire de la chaire d'Histoire des systèmes de pensée au Collège de France à partir de 1970, Foucault donna des cours à partir de l'année suivante, sous l'intitulé « Morphologie de la volonté de savoir », et jusqu'en 1983, avec « Le gouvernement de soi et des autres ». Il meurt l'année suivante, en 1984.

Malgré l'influence de Foucault, de sa pensée et de ses livres sur tout ce qui suivra, les cours qu'il donna au Collège de France, pourtant enregistrés, ne peuvent pas être écoutés de manière « officielle ». Certains sont disponibles sur YouTube, dans des qualités plus ou moins bonnes, mais la communication au public se limite à des résumés proposés par le Collège de France et aux publications par les éditions Gallimard et du Seuil.
 

Faire entendre la voix de Foucault


Free Foucault entend changer la donne, porté par un collectif, Les Écrevisses : « Nous appliquons simplement les recommandations sanitaires : nous avançons masqués », expliquent les membres, joints par mail, qui entendent publier l'intégralité des enregistrements, soit 200 heures, des cours donnés par Foucault au Collège de France.

Le mode d'hébergement des fichiers audio lui-même est particulier et s'appuie sur la technologie IPFS : « Chaque enregistrement y est découpé en une multiplicité de petits fragments eux-mêmes éparpillés à travers une multiplicité de serveurs. » L'intérêt ? Éviter un signalement pour atteinte aux droits d'auteur et l'assignation d'un hébergeur pour que ce dernier interdise l'accès aux contenus.

« Un site “ordinaire” servi par un hébergeur “ordinaire” nous aurait exposés à des tracasseries administratives dont nous préférons faire l'économie. IPFS et Ethereum Name Service nous permettent d'éviter ces tracasseries. Et puis on aime bien l'idée que la voix de Michel Foucault nous parvienne d'un peu partout sans venir précisément de nulle part », précisent Les Écrevisses.

Collecter les enregistrements audio des cours donnés par le philosophe n'a pas été l'étape la plus délicate : « Quand Michel Foucault donnait ses leçons au Collège de France, son bureau était recouvert de micros. Les enregistrements viennent de là. La plupart semblent venir plus spécifiquement de Jacques Lagrange. » Et la mise en ligne a été précédée d'un scrupuleux travail de nettoyage et de restauration des fichiers audio.
 
« Globalement il faut faire une analyse des fichiers audio, repérer les grésillements, les bruits, les identifier puis les supprimer sur chaque cours. C'est un processus relativement simple, mais assez long, car il faut se glisser des heures dans les espaces où Michel Foucault ne parle pour pas pour bien identifier les bruits gênants. Tout le travail de restauration a été assuré par une écrevisse de l'équipe », précise le collectif.

Vue spectrale d'un enregistrement de Michel Foucault : le fichier FreeFoucault a été
nettoyé et comporte beaucoup moins de bruits


Les membres du collectif, qui se présentent comme « des anonymes qui apprécient Michel Foucault », tout simplement, revendiquent l'aspect clandestin et secret de leur initiative : « [N]ous n'avons pas essayé de faire quoi que ce soit avec le Collège de France. Ça aurait sans doute pris des mois et nécessité des dizaines de mails et de papiers à tamponner. Or nous n'avons ni tampon ni goût des formulaires. Ceci dit si le Collège de France veut faire une donation en Bitcoin ou en Ether après coup pour faire comme [a dit] Emmanuel Macron — “les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune” — on est chaud. »

La plateforme Free Foucault est accessible à cette adresse, avec un premier cours, celui de l'année 1978-1979, consacré à la biopolitique.


Commentaires
vous êtes excellents !! tout y est et bien sur l'humour.merci pour votre travail moi qui suis si sensible aux voix et par conséquent fan de la radio.
kissmerci pour le travail de propreté face aux bruits ... courage face à ceux qui se sentent.... propriétaires de ces cours.
😘😄😃♥️
Super initiative les livres Gallimard étant hors de prix quand ils sont trouvables !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.