Environnement : un livre créé à partir d'herbe défend une agriculture durable

Heulard Mégane - 02.07.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - The Book That Grew - dévelopemment agriculture durable - agriculture écologique


L’agence de publicité irlandaise Rothco d’Accenture Interactive et l’artiste allemande Diana Scherer ont collaboré afin de promouvoir une agriculture durable en concevant un livre à base d’herbe. The Book That Grew (Le Livre qui a poussé) est un ouvrage de 22 pages créé en manipulant les racines des plantes vivantes pour qu’elles prennent la forme de lettres et de symboles.
 
Photo: Rothco/AIB
 

La base de l’économie irlandaise réside dans l’agriculture, mais les émissions de gaz à effet de serre liées à celle-ci risquent d'augmenter de 10 % au cours de la prochaine décennie. Il est donc nécessaire de prendre des mesures durables et rapides afin de préserver la pérennité de l'activité.

Allied Irish Bank (AIB), la plus grande banque d’Irlande pour les agriculteurs, en partenariat avec Teagasc (autorité de développement de l’agriculture et de l’alimentation de la République d’Irlande) a voulu promouvoir l’utilisation de la plus grande ressource du pays, l’herbe, dans les élevages irlandais. 

Un ouvrage d'apprentissage

C’est une première : chaque page, chaque mot et chaque schéma de ce livre ont été formés à l’aide de racines vivantes à mesure qu’elles grandissaient. Tous les éléments qui composent The Book That Grew (encre, reliure, pages, couverture) ont été fabriqués uniquement à partir de graines de gazon. Il démontre ainsi à quel point l’herbe cultivée et entretenue correctement est un matériau puissant et utilitaire – le pouvoir de la nature, en somme.

L’ouvrage propose 10 leçons et 10 conseils pratiques conçus pour maximiser la rentabilité des parcelles d’herbe des agriculteurs irlandais sans sacrifier la durabilité — promettant 10 rotations idéales de pâturage par an et une production de 10 tonnes d’herbe par hectare. Les conseils seront également disponibles sur le site web d’AIB.

<

>



Rob Maguire, de l'agence Rothco, a détaillé le projet avec Muse : « Les pages peuvent contenir de 7 à 50 mots, selon la complexité des étapes. L’ensemble est présenté dans un système de grille pour refléter les parcelles d’herbe — la scène de l’action — et les pages du guide de pâturage utilisent cette grille de façon assez intensive. C’est à peu près la taille d’une page A3, et c’est assez léger. »

Il poursuit : « C’est en fait le point principal du livre, qui contient 10 leçons simples, mais précieuses, conçues pour aider à maximiser la durabilité d’une des ressources agricoles les plus précieuses, l’herbe. Et quoi de mieux pour transmettre le message aux agriculteurs qu’un livre entièrement biologique produit à partir de cette même herbe. »

Ou comment cultiver son jardin, autrement 

Chaque page a été soignée, de février à mars 2019, par l’artiste allemande Diana Scherer. Les pages ont ensuite été récoltées à Amsterdam et reliées à Dublin par l’imprimeur typographique et relieur Jamie Murphy de The Salvage Press. Scherer est familière de ce procédé de fabrication. En effet, elle façonne des pièces de textiles biologiques, en faisant pousser des racines d’herbes selon des motifs, afin de promouvoir une mode durable. 

L’artiste explique s’être inspiré pour cette technique du livre de Charles Darwin, The Power of Movements of Plants. Il y décrit le comportement des plantes et racines, qui ne poussent pas passivement, mais bougent et observent. « Une racine navigue, sait ce qui monte et ce qui descend, observe la gravité et localise l’humidité et les produits chimiques », précise-t-elle sur son site. C’est ainsi qu’elle eut l’idée d’utiliser la croissance des plantes pour fabriquer du textile. 
 
Rob Maguire conclue en disant que : « L’un des plus beaux aspects de ce projet, c’est qu’il s’agit d’un produit entièrement organique, et à partir du moment où les pages ont été récoltées, elles ont commencé à mourir. Chaque page a été photographiée presque immédiatement, et maintenant c’est comme une fleur qui sèche — elle devient plus tendue, plus contractée. Nous avons délibérément choisi de ne pas traiter les pages avec un agent de conservation parce que cela allait à l’encontre de l’esprit du projet. Nous voulions maintenir l’intégrité du produit : c’est de l’herbe à 100 %. »

Voici la vidéo de présentation : 
 

Via Oddity Central et AddWeek


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.