Erasmus : toujours plus de boursiers grâce à l'UE

Clément Solym - 21.06.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - erasmus - europe - éducation


Le programme de coopération et d’échange entre les universités européennes marque un nouveau record. Pour la seule année scolaire 2008-2009, 200.000 étudiants ont été bénéficiaires d’une aide de l’Union européenne pour participer au programme d’échange. Soit un accroissement de 8,7 % en comparaison avec l’année universitaire précédente.

Régulièrement synonyme de voyage d’études à l’étranger, Erasmus propose toujours plus de stages en entreprises (hausse annuelle de 50 %), des formations professionnelles et des premières expériences d’enseignement (36.000 personnes concernées pour l’année en question).

Une expérience prisée qui « aide ces étudiants dans leur développement universitaire et personnel, ainsi que dans leur recherche d’emploi après leurs études », selon Androulla Vassiliou, membre de la Commission européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse. Une prérogative que la commissionnaire souhaite étendue à tous les étudiants avec l’initiative « Jeunesse en mouvement ».


Ce levier éducatif puissant compte en plus des pays membres de l’Union européenne, des pays partenaires comme la Norvège, l’Islande ou encore la Turquie. Un effort politique qui se traduit par une hausse de 12 % du budget alloué au programme pour l’année 2008-2009. Dans le même temps, les bourses sont passées de 255 à 275 € mensuels. Mais les résultats ne semblent pas pouvoir se maintenir dans la durée.

Répercussion financière au coût de ces bons chiffres, l’augmentation du budget Erasmus a été revue à la baisse pour les prochaines années. D’autre part, si le bilan reste en hausse, de nombreux pays ont d’ores et déjà envoyé moins d’étudiants dans des pays d’accueil.

Pour l’heure, les pays fondateurs de l’Union sont les principaux fournisseurs de bourses de voyages avec 28.300 étudiants pour la France, et 27.900 pour l’Allemagne. Troisième pays expéditeur, l’Espagne est également la première destination des boursiers (33.200), devant ces mêmes pays.

Depuis sa création en 1987, Erasmus a permis à deux millions d’étudiants de profiter de la coopération européenne en matière d’enseignement supérieur.