Eros, le magazine américain controversé des années 1960, entièrement numérisé

Laurène Bertelle - 24.05.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - magazine eros - raplh ginzburgh procès - sexe presse Etats-Unis


Les quatre et uniques numéros du magazine Eros, qui a fait polémique aux Etats-Unis dans les années 1960 et qui a valu à son créateur, Raplh Ginzburgh, un procès pour obscénité et une peine de prison, ont été numérisés et mis à disposition des internautes. L'occasion de redécouvrir ce magazine qui traitait de l'amour et de la sexualité dans les milieux artistique, littéraire, historique et politique. 


Eros, numéro d'été 1962 (avec l'autorisation de The Herb Lubalin Center of Design and Typography)

 


Selon le site Open Culture, le magazine Eros était issu d’une collaboration entre l’éditeur (mais aussi journaliste et photographe) Ralph Ginzburgh et Herb Lubalin, directeur artistique. Ce magazine trimestriel était composé en grande partie de photographies, mais aussi d’extraits d’oeuvres littéraires ou d’articles, le tout sur le thème de l’amour et du sexe aux Etats-Unis.

Traitant de sujets actuels ou plus anciens, tels que le sexe dans la Bible, les couples multiraciaux ou la présumée homosexualité de Shakespeare, montrant des corps nus, révélant la popularité de John Kennedy chez les femmes, ou encore des photographies osées de Marilyn Monroe seulement quelques semaines après sa mort, Eros dérangeait, voire choquait.
 

Le magazine Spare Rib, porte-parole du mouvement féministe en Angleterre
 

Ainsi, après seulement le 4e numéro, la publication dut s’arrêter lorsque Robert Kennedy, alors procureur général des Etats-Unis, fit poursuivre Raplh Ginzburg en justice, l’accusant de diffuser dans Eros des contenus obscènes, violant ainsi la loi fédérale anti-obscénité. L’éditeur fut condamné à 5 ans de prison ; il n’y resta en réalité que 8 mois.
 

Toutefois, cette mésaventure ne découragea pas Ralph Ginzburg, qui créa par la suite deux autres magazines au contenu tout autant controversé, de par l’ironie et la satire qu’ils faisaient de la société américaine : Fact, publié de 1964 à 1967, puis Avant-garde, de 1968 à 1971.

Aujourd'hui, la designer Mindy Seu met à disposition du public, sur un site dédié, les quatre numéros du magazine Eros, numérisés par Internet Archive.