Et 46 millions $ de mieux pour développer lecteur Kno

Clément Solym - 10.09.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - kno - argent - lever


Kno compte parmi ces acteurs du monde numérique qui se préoccupent du confort des étudiants et de leur vie. Ce modèle à double écran tactile qui doit aider les élèves à mieux s'en sortir dans le monde des ouvrages scolaires numériques.

Deux écrans de 7 pouces de diagonale, le tout tactile, pour une résolution complète de 1440x990, le Kno tourne sous Linux et pèse 2,5 kg. Un beau bébé avec 16 Go de stockage et une puce Tegra pour faire tourner l'ensemble... voilà qui sous le capot présente bien.

De l'argent pour que vive le projet

Mais comme pour les autres sociétés, ce lecteur ebook a besoin d'un coup de pouce financier pour s'en sortir et la firme derrière lui vient de lever une somme de 46 millions $, soit 35,8 millions € en capitaux propres, mais également destinés à éponger la dette accumulée par son développement.


Une première levée de fonds de l'ordre de 7,5 millions $ avait eu lieu avec parmi les investisseurs, plusieurs grands noms de l'univers high-tech, tels qu'Andreessen Horowitz, Josh Kopelman de First Round Capital ainsi que le business angel Ron Conway.

La réponse scolaire

Véritablement destiné à remplacer un cahier, le Kno permet en toute simplicité la prise de note, et la division des deux écrans en deux systèmes distincts pour profiter d'une page de manuel et d'un espace de notes.

Selon les informations actuelles, le Kno serait mis en vente pour l'automne de cette année, mais plutôt vers la fin de la saison. Autrement dit, un ratage pour la rentrée, mais peut-être une chance de devenir le produit des cadeaux de Noël. Restait alors l'interrogation tournant autour de son prix et c'est au PDG de la société de lever le voile : moins de 1000 $. Soit autour de 780 €. Cher. Assez cher tout de même.