Et si la réussite scolaire était en grande partie génétique

Julien Helmlinger - 07.08.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - Education - Génétique - Réussite scolaire


C'est l'idée avancée par un géné­ti­cien amé­ri­cain, Robert Plomin, qui estime que d'après son étude menée avec l'Institut de psy­chia­trie du King College de Londres, les résul­tats sco­laires d'un élève dépen­draient davan­tage de son patrimoine génétique que de la qua­lité de l'enseignement reçu. L'ADN, finalement plus fort que l'école ? 

 

L'impact du patri­moine géné­tique sur les résul­tats scolaires, de leur panel d'étude, aurait été déterminant à hauteur de 58 % de la note en sciences, 55 % de la note en maths, et 52 % en anglais. La qua­lité de l'enseignement, l'environnement sco­laire et fami­lial feraient ce qui reste. Le généticien estime que l'analyse génétique pourrait servir à développer de nouvelles approches en matière d'éducation. (via NousVousIls)