États-Unis : des cartes rares et historiques découvertes à l'Explorers Club

Maxim Simonienko - 26.04.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - carte rare exploration - gertrude bell exploration - explorers club usa


Tom Paradise, professeur au département de géosciences de l'Université de l'Arkansas, a eu la chance de pouvoir étudier la collection de cartes de l'Explorers Club. Cependant, durant ses recherches, il ne s'attendait sûrement pas à retrouver plusieurs cartes rares, pour la plupart perdues depuis près d'un siècle.
 
(Image d'illustration : schaeffler - Pixabay License)

 
The Explorers Club est une société américaine de géographie fondée en 1904. Ses membres fondateurs sont des explorateurs reconnus. On compte parmi eux Adolphus Greely et David Brainard, les explorateurs de l'Arctique, ainsi que Carl Sofus Lumholtz et Marshall Howard Saville, des voyageurs s'étant rendus sur les tropiques. Les femmes n'ont commencé à être admises au sein du club qu'à partir de 1981.


Une passerelle vers l'Histoire de l'exploration


C'est en octobre 2018, que le professeur se rend à l'Explorers Club, en compagnie d'un étudiant diplômé en géosciences et en cartographie. Leurs études et leurs analyses d'une semaine ont permis d'identifier des cartes rares et historiques. Ils ont découvert, par exemple, les travaux de Louis Maurice Adolphe Linant de Bellefonds, l'ancien ingénieur en chef du canal de Suez. Ce dernier a réalisé un plan d'arpentage initial du canal de Suez, en 1855, afin que le canal soit accessible comme prévu en 1869.

De plus,  des cartes en lin, représentant le voyage de Sir Richard Burton et de John Hanning-Speke ont été identifiées dans la foulée. Elles relatent leur voyage dans l’Afrique orientale vers le lac Victoria, considéré grâce à eux comme la source du Nil. Des cartes représentant l'itinéraire des premières expéditions en Thulé, à l'ouest du Groenland, par Peter Freuchen et Lauge Koch ont aussi été reconnues.

Cependant, durant ses recherches, Tom Paradise a surtout été étonné de retrouver des cartes originales et des superpositions de calques des voyages de Gertrude Bell, une femme de lettres, espionne et fonctionnaire britannique. Elle aurait travaillé sur ces cartes avec la Royal Geographic Society. 
 

Carte originale du voyage de Gertrude Bell (crédits : T.R. Paradise)

 

Le “ Saint Graal ” des cartographes

 

Ces travaux retracent le voyage de Gertrude Bell en Transjordanie, de 1912 à 1925. Elle était accompagnée par trois autres explorateurs de renom : Alois Musil, Vyvyan Holt et Henry Field. Des notes manuscrites, qui accompagnaient les travaux cartographiques de Bell, indiquent que les cartes ont été dessinées par H.F. Milne, cartographe en chef et ancien secrétaire de la Royal Geographic Society.

Les deux personnalités se connaissaient bien, puisque H.F. Milne a également cartographié les premiers voyages de l'exploratrice à travers le Levant et l’Asie occidentale. L'ensemble des éléments sur les cartes découvertes par Tom Paradise sont d'une telle précision, qu'il serait possible de retracer l'itinéraire exact qu'aurait emprunté la femme de lettres.

« L’exactitude des emplacements, des caractéristiques, des noms, des altitudes et de la latitude-longitude est remarquable pour l'époque et indique que ces cartes étaient en train d’être préparées pour publication au moment où elles ont été obtenues ou données à l'Explorers Club », a déclaré le professeur en géosciences.

« C’est effectivement une découverte des plus passionnantes », a confirmé Mark Jackson, conservateur en chef de la collection et des archives de Gertrude Bell de l’Université de Newcastle. « La RGS (Royal Geographical Society) à Londres a ses notes de terrain et ses livres, mais (...) pas de cartes. C'est une découverte importante dans l'histoire de l'exploration du Levant. »
 

Voyagez aussi à travers le monde
grâce aux aquarelles


Les spécialistes de la maison de ventes londonienne Christies et Sotheby's ont qualifié les découvertes de Tom Paradise comme le « Saint Graal » des collectionneurs de cartes. Les enchères pourraient facilement dépasser un montant à six chiffres pour les cartes de Gertrude Bell.


via University of Arkansas

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.