Europe : les salaires des enseignants gelés ou en baisse

Lauren Muyumba - 26.04.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - Commission Européenne - Eurydice report - Education


La Commission Européenne, Eurydice et EACEA (Agence exécutive des programmes liés à l'Education, l'Audiovisuel et la Culture) ont établi le rapport "Key Data on Teachers and School Leaders in Europe" 2013. Il souligne que le salaire minimum d'un enseignant débutant, en primaire ou au collège, est inférieur au PIB par habitant de la majorité des 32 Etats étudiés.

 

Dans le secondaire, les rémunérations sont généralement plus élevées qu'en primaire. L 'OCDE avait relevé ces écarts dans le rapport « Regards sur l'éducation 2012 ». Notons qu'au sein même de l'Europe, de grandes inégalités demeurent. Le salaire mini­mum  en Roumanie est infé­rieur à

50 % du PIB par habi­tant, tandis qu'il atteint les 140 % du PIB par habitant en Allemagne et en Turquie pour un enseignant débutant.

 

En 2012, la Commission européenne publiait un rapport pointant du doigt les réductions ou les gels de salaires des enseignants dans seize pays européens. La France faisait partie de la liste. Cette information était diffusée lors de la Journée mondiale des enseignant(e)s  et qui plus est, dans le contexte de crise économique que nous connaissons. Les déficits budgétaires ne sont pas là pour améliorer les choses.

 

 

  

 

Certains pays ont tiré leur épingle du jeu comme la République tchèque, la Pologne, la Slovaquie et l'Islande, d'après un rapport du réseau Eurydice, qui analyse et diffuse les informations du système éducatif européen. Cependant, l'étude montre que, même si la majorité des enseignants ou des chefs d'établissement en Europe affirment que la réussite des élèves est leur priorité, la moitié des pays européens n'accorde aucune prime aux enseignants par rapport à leurs performances ou à celles de leurs élèves.

 

Autre problème majeur : le nombre d'années d'ancienneté requise pour pouvoir percevoir le salaire maximal. Même si celui-ci peut être deux fois plus élevé que le salaire d'un jeune enseignant, mieux vaut être patient lorsqu'il faut 15 ou 25 années d'expérience avant d'être considéré comme expérimenté. Dans certains pays comme l'Espagne, l'Italie ou l'Autriche, il faut au moins 34 ans de carrière pour bénéficier du salaire maximum. De quoi décourager en partie ceux qui veulent exercer ce métier, même si la passion et la vocation sont là.

 

Dans un contexte de crise économique, pourquoi les médiateurs en matière d'éducation devraient en priorité en payer le prix ? Certes, l'éducation pèse lourd dans le budget des Etats, mais c'est en comprenant le monde qui nous entoure, notamment par la culture et l'éducation, que les avis et les idées germent dans les esprits.

  

Evidemment la question des salaires n'est pas le seul point noir sur lequel il faut se pencher. Revoir le système de qualification, réviser les programmes, les moderniser, mettre de côté certaines pratiques traditionnelles ou méthodes d'apprentissage dont le système éducatif a du mal à se détacher, oser les réformes, intéresser et valoriser les élèves, sont autant d'enjeux importants en matière d'éducation.

 

Créée par l'Unesco, la Journée mondiale des enseignant(e)s, qui a lieu tous les 5 octobre depuis 1994, a pour but de soutenir le travail du corps enseignant, en soulignant l'importance de sa responsabilité, et utilité, vis-à-vis des générations futures, et actuelles. 

 

L'ensemble du rapport est disponible à cette adresse.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.