Facebook : profs et élèves belges amis ? On ne peut l'interdire

Clément Solym - 16.01.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - Facebook - Belgique - professeurs


L'idée même d'ami est en passe d'être bousculée par le réseau social Facebook et la proximité (promiscuité) qui s'établit entre un professeur présent sur le site et ses élèves n'en est pas à son premier esclandre. Un établissement de l'État du Mississippi avait clairement indiqué aux enseignants la position à adopter :c'est non, un point c'est tout. « Nous n'avons pas besoin que ces relations outrepassent la démarcation entre contacts professionnels et personnels », expliquait l'école Lamar County.

Cette fois, c'est plus près de nous que la question vient à se poser : RTBF, le magazine belge soulève le problème qui a eu lieu au sein de l'École provinciale du futur à Mons. Alors que la direction avait fait montre de la même fermeté que notre établissement américain, voilà que finalement, des questions de libertés se posent.

En effet, dans une note au corps enseignant, la direction précisait que tous les contacts élèves professeur devaient être radiés illico, prévenant des risques inhérents à une telle situation : toute une déontologie était en jeu, au travers de ces "amitiés". Sauf qu'aucune mention légale ne soutenait cette décision autocratique et le pouvoir organisateur provincial a contesté cette décision.

Selon Frédérik Krenk, cité par notre confrère, « la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme, une communication électronique entre personnes privées relève de la vie privée ». Impossible donc d'interdire ces contacts entre professeurs et élèves, sans attenter à la liberté de chacun. Et en l'absence de texte, tout le monde reste libre d'agir comme il le croit bon... Et le tabou reste difficile à évoquer.