Finalement, la Virginie oublie sa liste d'ouvrages sexuellement explicites

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 02.02.2017

L’État de Virginie vient de faire volte-face : le conseil de l’Éducation a rejeté l’idée de constituer une liste d’ouvrages interdits, à destination des parents d’élèves. L’objet de cette mesure visait à alerter les adultes en amont, pour qu’ils puissent poser un veto sur certaines études littéraires. Si, si...

 

Book Ban

Kylie_Jaxxon, CC BY SA 2.0

 

 

Établir une liste d’œuvres sexuellement explicites, et la mettre à disposition des parents, partait peut-être d’une bonne intention. La proposition de loi, elle-même reprise d’un précédent projet de 2016, cherchait à prémunir tout le monde des retombées de parents en colère.

 

D’autant qu’elle ne cherchait pas à interdire des livres, mais se présentait plutôt comme une liste pour avertir les parents.

 

Finalement, les implications de cette procédure étaient trop dangereuses : l’expression sexuellement explicite entraînerait trop de débordements et dérives, pour être fiable. Au terme d’un vif débat entre les représentants du Conseil, il a été conclu que le mieux était d’oublier cette liste.

 

Bien entendu, la protection des enfants contre des œuvres contenant des séquences trop connotées reste un enjeu, soulignent les autorités. Mais un règlement qui pourrait entraîner un accès limité au livre se heurterait à ce que les ados ont tous des smartphones. Et qu’aucun filtre n’existe pour ces appareils.

 

Le véritable danger serait donc de stigmatiser des livres... « Malheureusement, les messages sexuels explicites et sans retenue bombardent nos enfants tous les jours. Nous y avons tous fait face. Et ironiquement, ces mesures de régulation tentent de réduire certaines des plus grandes œuvres de la littérature à ces seuls éléments », déplore Charles Miller, enseignant durant une quarantaine d’années dans l’État.

 

via Richmond Times

Avec la Foire de Francfort, les éditeurs chinois s’ouvrent au monde

  • Partager sur Twitter

Bouder Robin - 14.08.2017

Le groupe China South Publishing & Media Group (CNS) vient d’acquérir une part minoritaire dans la plateforme de droits internationaux IPR License. Un investissement qui promet de beaux jours au groupe d’édition, qui permet ce faisant à la Chine et à ses éditeurs de rattraper leur retard sur le reste du monde sur le marché de l'achat/vente de licences.   Daderot (Public Domain)     Ces 10 dernières années, CNS, plus grand éditeur du pays, a tâché de mener la transition du papier au numérique dans le monde de l’édition chinoise. Ce nouveau contrat...

Charles Dickens ou l'apostrophe qui coûte 1200 £ au contribuable

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 11.08.2017

Dans la série « effort de moralisation de la vie politique », un conseil municipal irlandais vient de faire fort. Au cours du moins de juillet, une série d’événements autour de Charles Dickens était prévue. Mais une apostrophe a suspendu les festivités... et contraint l’administration à passer à la caisse.      Une grande et belle affiche réalisée pour l’occasion annonçant le programme autour du livre Great Expectations (Les Grandes Espérances) alertait toute la population d’Armagh, Banbridge et Craigavon – villes d’Irlande du...

Disney s'émancipe de Netflix, avec Marvel dans ses bagages

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 09.08.2017

La multinationale Disney a annoncé la reprise de son indépendance vis-à-vis de la plateforme de streaming Netflix, avec l'intention de proposer prochainement sa propre plateforme pour les films Disney. Si la collaboration entre Disney et Netflix se poursuit jusqu'à la fin de l'année 2019, a priori, cela signifie aussi, à terme, le départ des contenus Star Wars et Marvel. (Brian Cantoni, CC BY 2.0)   Le streaming, ce sera désormais en famille chez Disney : après le retrait des films Pixar de la plateforme, qui met fin à une année d'exclusivité auprès de Netflix,...

Loups-garous et fin du monde : Neil Gaiman revient en comics

  • Partager sur Twitter

Bouder Robin - 09.08.2017

Avec son auteur de fantasy fétiche, Dark Horse Comics tient le bon filon. Après avoir publié plusieurs comics tirés d'histoires de Neil Gaiman, l'éditeur remet ça avec une édition collector de Only the End of the World Again. Au programme : fin du monde, loups-garous, de l'aventure et du loufoque.   Only the End of the World Again, adapté de Neil Gaiman par P. Craig Russell et Troy Nixey, Dark Horse Comics   Une histoire fantastique sur fond d'apocalypse... Pas de doute, c'est bien du Neil Gaiman. L'un des auteurs de fantasy les plus cotés du moment, dont le...

Anne-Élisabeth Crédeville reste vice-présidente du CSPLA

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 09.08.2017

Pas de changement : Anne-Élisabeth Crédeville, conseiller à la Cour de cassation, membre de l'Hadopi, reste vice-présidente du Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique, annonce un arrêté publié au JORF n°0185 du 9 août 2017. Elle occupe ce poste depuis 2010. (photo d'illustration, CC BY SA 2.0) L'arrêté daté du 1er août dernier précise :   Par arrêté de la garde des sceaux, ministre de la justice, et de la ministre de la culture en date du 1er août 2017, Mme Crédeville (Anne-Elisabeth), conseiller honoraire à la Cour de...

Le manga Minuscule, de Takuto Kashiki, adapté en anime

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 07.08.2017

La maison d'édition Kadokawa, dont la filiale Enterbrain publie la version originale du manga Minuscule de Takuto Kashiki, a annoncé l'adaptation du titre en anime. Publiés entre 2013 et 2017 au Japon, les 5 volumes de Minuscule sont publiés par les éditions Komikku en France.       D'après Adala News, qui rapporte l'information, Hakumei to Mikochi, le titre original de Minuscule, sera adapté en anime par le studio Lerche (Classroom of the Elite, Assassination Classroom, Magical Girl Raising Project). Aucune autre information n'a été communiquée par...

Deux journées d'étude pour penser les bibliothécaires de demain

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 07.08.2017

Le Comité français international bibliothèques et documentation (CFIBD) et le groupe Nouveaux professionnels de l’IFLA, la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, organisent deux journées d'étude, les 11 et 12 janvier 2018, à Paris et Lyon, pour mener une réflexion sur l'avenir du métier de bibliothécaire. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Cet événement s'adresse particulièrement aux nouveaux bibliothécaires, qui viennent tout juste de faire leur entrée dans le métier : l'objectif de ces deux...

Sécurité : les aéroports américains, des rayons X à la crise de zèle

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 04.08.2017

La très sérieuse et scrupuleuse TSA, pour Transportation Security Administration, vient de clarifier les règles de sécurité. Si vous vous apprêtez à partir par voie aérienne, alors cela peut s’avérer utile. Pour les bagages à main, tout ce qui relève de l’électronique devra être sorti et passé aux rayons X...     « Pour assurer la sécurité des passages, les compagnies aériennes et les aéroports du pays, la TSA met en œuvre de nouvelles procédures de surveillance, plus rigoureuse, pour les appareils portables », explique...

L'écrivain, comédien et metteur en scène Éric Nonn est décédé

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 27.07.2017

L'écrivain, comédien et metteur en scène Éric Nonn est mort le 22 juillet à l'âge de 70 ans, signale la maison d'édition Actes Sud, qui avait publié un certain nombre de ses livres. Né en 1947, il s'était d'abord formé et consacré à la mise en scène et à la comédie, avant d'écrire et de publier à partir du début des années 1980.   (via eric-nonn.com) Metteur en scène, Éric Nonn avait notamment fait jouer Paco Ibanez et Anna Alvaro dans Yerma (1979), ou encore Rufus et Michèle Oppenot dans Caligula (1978). Lui-même comédien, Éric Nonn s'était...

Marie-Anne Ferry-Fall devient présidente du Comité du CFC

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 27.07.2017

Marie-Anne Ferry-Fall, Directrice Générale et Gérante de l'ADAGP (Société des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques) vient d'être désignée Présidente du Comité du CFC, succédant ainsi à Arnaud Robert (Directeur Juridique du Groupe Hachette) qui occupait cette fonction depuis 2014. Conformément aux Statuts du CFC, la Présidence de son Comité est assurée à tour de rôle, pendant trois ans, par le Président de chacun des trois Collèges (auteurs et sociétés d'auteurs, éditeurs de livres, éditeurs de presse) qui composent l'Assemblée générale du...