Fondation pour l'alphabétisation des familles, l'héritage de Barbara Bush

Fasseur Barbara - 20.04.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Barbara Bush Foundation - Alphabétisation Barbara Bush - Mort Barbara Bush


Mardi 17 avril, après des années de lutte contre la maladie, Barbara Bush est décédée à 92 ans. Elle fut femme puis mère de deux présidents des États-Unis. Figure discrète et aimée du grand public, celle que l’on surnommait la grand-mère de l’Amérique s’est de tout temps battue pour promouvoir la lecture et l’alphabétisation.

 
20110203_LPGB_BBRead_SS_008
(George Bush Presidential Library and Museum, CC, BY NC ND 2.0)
 
 
À l’heure où des centaines de messages d’hommages et de nécrologies abreuvent les réseaux sociaux et les médias, le site Melville House s’interroge sur le devenir de la Barbara Bush Foundation for Family Literacy.

C’est la dyslexie de son fils Niel qui l’a sensibilisée aux difficultés d’apprentissage et de lecture. Ce fut l’un des points de départ de son engagement pour l’alphabétisation des familles en difficulté aux États-Unis, cause à laquelle elle consacra toute sa vie. Et en particulier à travers sa fondation lancée en 1989 lors de son séjour à la Maison Blanche.

Elle n’avait cependant pas attendu de devenir Première Dame pour ce faire. Dès ses années en tant que Second Lady, aux côtés de son mari vice-président, Barbara Bush s’est investie dans plusieurs organisations en faveur de l’alphabétisation pour travailler avec des personnes en difficulté. Pour preuve, les centaines d’images de la matriarche en pleine séance de lecture entourée d’enfants.

Ses prises de positions et son influence se sont par la suite étendues aux autres membres de la famille. Laura Bush, sa belle-fille, a créé sa propre fondation pour les bibliothèques américaines, Laura Bush Foundation for America’s Libraries. Jeb Bush et Dorothy Bush Koch, ses enfants, ont momentanément coprésidé la Fondation Barbara Bush lorsque leur mère a quitté le poste de présidente en 2012. Et enfin, G.W. Bush au matin des tragiques événements du 11 septembre était en train de faire la lecture aux écoliers, rappelle le site. Mais le monde entier se souvient de ces images...

Dès 1990 avec Millie’s Book : as Dictated to Barbara Bush, attribué au chien présidentiel, mais rédigé par la First Lady, la fondation avait levé un million de dollars pour son organisation. L’album avait d’ailleurs atteint la première place de la liste des best-sellers du New York Times. En 2014, la fondation soutenait près de 1500 programmes d’alphabétisation à travers une cinquantaine d’États.
 

John Oliver pose un lapin au
Vice Président de Donald Trump

 

Seulement voilà, suite au décès de Barbara Bush, le site internet de la fondation a été totalement reconfiguré en hommage à sa créatrice. Il propose dorénavant de faire des dons, de lire et de partager ses pensées et hommages, mais les informations quant aux actions et aux missions de l’organisation sont réduites au minimum.

Pas d’inquiétude toutefois : il s’agit d’un moment de recueillement ainsi que le fait remarquer la fondation, « le vrai travail commence maintenant ». La Barbara Bush Family Literacy Foundation et ses missions forment le plus bel héritage que cette activiste et auteure accomplie aura pu laisser après une vie consacrée à la lutte contre l’analphabétisme.
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.