France Culture diffusera “Les grandes espérances” en feuilleton

Victor De Sepausy - 21.08.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - grandes espérances - France Culture - Charles Dickens


France Culture poursuit sa politique d’adaptation et de diffusion des grandes œuvres de la littérature classique et populaire. Après Les Misérables de Victor Hugo, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Madame Bovary de Flaubert, Jane Eyre de Charlotte Brontë, Guerre et Paix de Leon Tolstoï, Don Quichotte de Cervantès, c’est vers l’Angleterre et vers l’un de ses meilleurs écrivains, que la station se tourne aujourd'hui : Charles Dickens (1812 – 1870).
 

The Works of Charles Dickens
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Parmi les œuvres de Charles Dickens, France Culture a choisi avec Sylvie Granotier, écrivaine, scénariste et grande lectrice de Dickens, de faire découvrir Les Grandes espérances. Ce roman, ainsi mis en feuilleton, révèle la langue de Dickens, le foisonnement de ses personnages, ses descriptions de l’univers londonien du XIXe siècle, sa vision de l’homme et de la société.

 

Les Grandes Espérances de Charles Dickens

 

Les Grandes Espérances est un roman d’apprentissage. Le jeune Pip, orphelin élevé à la dure, rêve de devenir un gentleman, un lettré, un dandy, lui dont les manières sont celles d’un rustaud et le destin de devenir forgeron. Il reçoit la protection de la riche et vieille, capricieuse et fantomatique, mademoiselle Havisham dont la vie s’est figée le jour où elle fût abandonnée pour ainsi dire, au pied de l'autel.

Humiliée, le cœur brisé, laissant sa personne et sa maison dans la poussière et les toiles d’araignée, elle adopte la ravissante Estella pour en faire l’instrument de sa vendetta contre les hommes. Pip tombe éperdument amoureux de la jeune fille, alors que l’ombre d’un forçat évadé plane sur son surprenant destin…
 

Dickens et l’écriture des Grandes Espérances


Traversant une période de pertes et de séparations, Dickens « médite un nouveau livre ». Il parle de « gravir d'un pas ferme la montagne pour retrouver l'oiseau qui parle, l'arbre qui chante » et conçoit ce qu'il appelle « une idée superbe, très originale et grotesque », celle sans doute de la relation entre le jeune Pip et Magwitch, le forçat évadé.

Promeneur infatigable, alors que Londres est en pleine rénovation, il recrée en imagination la ville de son enfance et tous les souvenirs s'y rattachant. Il louera un vapeur, conviant ses amis à une croisière sur la Tamise pour être exact dans la description de la fuite de Magwitch et publiera le roman, son avant-dernier, par épisodes dans son journal All the Year Round, de décembre 1860 à août 1861.

Il sera ensuite regroupé en trois volumes, suite à l'accueil enthousiaste de la presse et du public qui se réjouissaient du retour de Dickens à l'humour et au pathétique de ses premiers romans.

Sur France Culture, on pourra retrouver les lectures à compter du 26 août et jusqu’au 13 septembre pour 15 épisodes, à 20h30, et en intégralité en podcast dès le 26 août.

« La décision de France Culture d’adapter Les Grandes Espérances en feuilleton radiophonique est l’occasion rêvée de découvrir l’univers de Dickens dont les romans étaient publiés en feuilletons et qui les a lui-même adaptés pour des tournées théâtrales très prisées du public victorien qui riait et sanglotait sans retenue devant l’interprétation de l’auteur », indique Sylvie Granotier, qui a effectué l’adaptation. 

Pour Juliette Heymann, la réalisatrice, produire « ces Grandes Espérances, c’était avant tout pour moi faire entendre cette profonde humanité qui se dégage du texte de Dickens, sans jamais tomber dans le pathos ou la caricature ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.