Franck Alamo, voix émouvante et présence radieuse

Clément Solym - 12.10.2012

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Franck Alamo - chanteur - idole des jeunes


Le chanteur Franck Alamo n'aura pas laissé une bibliographie monstrueuse. Cet artiste emblématique des années 60 en France, est décédé la veille de son 71e anniversaire. « Il était en soins palliatifs après un long combat contre sa maladie. Depuis quelques jours, il ne s'exprimait que par clignements d'yeux. Il voulait absolument atteindre son 71e anniversaire », explique son producteur à l'AFP. 

 

L'homme qui chantait les voitures et les nanas, et pour qui la chanson était tout, sortira un album posthume, incessamment sous peu, confirme son producteur. Ses débuts, il les avait faits comme soliste chez les Petits Chanteurs à la Croix de Bois. 

 

La ministre de la Culture a diffusé un message d'hommage

Frank Alamo nous a quittés, après un rude combat contre la maladie. Celui qui fut l'une des « Idoles des jeunes » au temps du yéyé, avait su revenir à la chanson pour la tournée « Age tendre et tête de bois », commencée cette année-là. 

La génération des années 1960 a connu ses premiers frissons sur des refrains inoubliables comme « Biche ô ma Biche » ou ses reprises des Beatles : « Je me bats pour gagner » ou « Je veux prendre ta main ». Depuis l'époque des Petits chanteurs à la croix de bois, où il était soliste, il se sera battu jusqu'au bout pour chanter, parallèlement à des métiers où ses qualités de manager faisaient merveille comme la
photographie professionnelle, ou la construction automobile. 

Sa voix si émouvante, sa présence radieuse, manqueront à cette tournée qui continue sans lui, avec encore un peu plus de nostalgie.

 

 

A retrouver dans notre librairie

 

Il avait publié un livre aux éditions Michel Lafon, Mes sixties, d'hier à aujourd'hui, en 2006. Découvert par E. Barclay, le célèbre chanteur des années 1960 Frank. Alamo raconte et révèle les coulisses des "sixties" : le temps des surprises-parties, des premières émissions de radio pirates diffusées en Angleterre, des courses en voitures et des galas... En 1969, il arrête sa carrière et devient photographe.