François Hollande veut 4 à 6 % de bacheliers en classes préparatoires

Clément Solym - 28.03.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - hollande - places - classes


Voulant accentuer la lutte contre les inégalités sociales qui se joue d'abord et avant à l'école, François Hollande a confié, lors d'une émission du Bondy Blog diffusée dimanche prochain sur LCP, qu'il voulait voir 4 à 6 % des élèves de terminale intégrer une classe préparatoire, quel que soit leur lycée d'origine.

 

Cette proposition s'inscrit dans la volonté de démocratiser encore davantage l'accès à ces formations qui créent les élites de demain. Mais, du côté de l'actuel gouvernement, on répond que la mission est déjà remplie avec, depuis 2007, le doublement du nombre de boursiers intégrant une prépa. Ils sont à présent près de 30 % en prépa.

 

Il reste cependant incontestable que le lieu d'habitation joue sur la possibilité future d'intégrer ou non une CPGE. En effet, seuls les grands lycées de ville possèdent des classes préparatoires. Une place au sein d'une CPGE a aussi un coût pour l'Etat, et un étudiant en prépa coûte 50 % de plus qu'un étudiant en fac.

 

Actuellement, toutes filières confondues, près de 40 000 bacheliers intègrent chaque année une CPGE. Ce chiffre est à mettre en regard des près de 540 000 lycéens qui ont décroché le bac en 2010. On est donc déjà à plus de 7 %...