Google, Rolex et l'Encyclopedia Britannica, chouchous des Anglais

Clément Solym - 16.07.2009

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Google - Rolex - Britannica


Visibilité. Légitimité. Puissance. Toute la guerre des marques réside dans ces concepts, avec toute une foule d'autres, plus ou moins accessibles au grand public. Et comme l'Angleterre a récemment élu ses marques favorites, joli baromètre pour savoir qui doit faire le ménage pour son image, de marque, justement, l'Encyclopædia Britannica est entrée dans le top 10.

Ce rapport annuel et réalisé par un cabinet indépendant établit la liste des 50 marques les plus prisées dans le pays, et pour le coup, l'encyclopédie gagne 19 places en une année. Pour son PDG, Ian Grant, il s'agit là « d'un hommage », qui réjouit évidemment son équipe. Et selon lui, dans un monde de consommation rapide et immédiate de l'information, la rigueur de l'encyclopédie incarne encore une valeur sûre.

Bon. Ne soyons pas méchants : en première place, on trouve Microsoft, un géant du logiciel et et Rolex, un maestro de la mesure du temps. Juste ensuite vient Google, en troisième position. Apple se taille aussi une place dans le top 10, en prenant la 9e place. L'étude a été menée sur 2100 consommateurs, sujets de la Reine.

Le top 10 :


Gloire cependant à la glorieuse encyclopédie, âgée de 240 ans et quelques...