Grèce : d'abord, payer les éditeurs, ensuite accéder aux parutions scientifiques

Clément Solym - 06.07.2015

Patrimoine et éducation - universités Grèce - dette pays - zone euro


Quelques jours avant que ne soit déclenché le referendum qui a vu le Non l’emporter à plus de 61 %, une autre nouvelle venait mettre le feu dans les universités et instituts de recherche de Grèce. En effet, suite aux différents rebondissements de la dette grecque, le système universitaire hellénique a résilié les abonnements aux publications scientifiques dont bénéficiaient les universitaires. 

 

Greece-0120 -  Caryatids

Dennis Jarvis, CC BY SA 2.0

 

 

Pour l’année écoulée, la Hellenic Acadamie Libraries Link (HEAL-Link), s’était en effet retrouvée à couvrir les frais de licence. Cependant, ce portail, qui permettait aux universitaires grecs d’accéder aux parutions de Elsevier, Oxford University Press, ou encore SAGE ou Springer, et une dizaine d’autres éditeurs, a coupé les accès ce 1er juillet.

 

« Les universités n’ont pas de budget pour la recherche », indique un porte-parole de HEAL-Link. Désormais, la structure n’est plus en mesure de couvrir les dépenses pour l’ensemble du pays, et les négociations sont ouvertes avec les éditeurs. 

 

Pour l’instant, seul un accès aux archives a été accordé, pour les articles publiés avant le 1er juillet. Et jusqu’à ce qu’un nouvel accord soit obtenu, aucune nouvelle parution ne sera disponible via le portail.

 

L’événement poursuit la longue chaîne de causalité que la crise grecque a pu avoir dans le milieu universitaire. Les différentes parties en présence, la Troika, la Commission européenne, la Banque centrale européenne, et le Fonds monétaire international, avec le gouvernement grec, devraient cependant repartir en négociations, maintenant que le gouvernement Tsipras dispose de plus d’outils dans les mains.

 

La population grecque a, par referendum, refusé les conditions de sauvetage des créanciers de la Grèce. Or, pour les chercheurs, des mesures économiques cauchemardesques, susceptibles de conduire à l’asphyxie des universités, étaient à redouter dans le cas d’une victoire du oui. 

 

La Fédération panhellénique du personnel enseignant assurait d’ailleurs, dans un courrier daté du 29 juin, que voter NON ouvrirait une fenêtre d’espoir pour l’ensemble du pays. (via Research)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : First
Genre : autres langues...
Total pages : 248
Traducteur :
ISBN : 9782754074285

Le grec pour les Nuls en voyage

de Hélène Alexandridis

Que vous exploriez Athènes, que vous décidiez d'aller bronzer dans les Cyclades ou que vous partiez à la découverte de tous les temples du pays, vous aurez besoin de parler grec dans de nombreuses situations. Des bases de la prononciation à la grammaire, de la réservation de votre transport et de votre logement à votre arrivée sur place, des visites touristiques aux sorties, sans oublier la gastronomie et les mots et expressions de la table, ce guide de voyage vous permettra de vous en sortir dans toutes les situations. Avec un mini-dictionnaire inclus!

J'achète ce livre grand format à 7.95 €

J'achète ce livre numérique à 5.99 €