Guillaume Apollinaire, toujours parisien, toujours sous les ponts

Nicolas Gary - 26.08.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Guillaume Apollinaire - domaine public - livre anniversaire


Un 26 août, en 1880, venait au monde un petit bonhomme qui allait changer la poésie française, et incarner, d'une certaine manière, le poète-soldat, emporté par la guerre de 14-18. Nous célébrons aujourd'hui, pour ceux que cela intéresse, l'anniversaire de Guillaume Apollinaire, qui n'a pas toujours porté ce nom.

 

Picasso Sculpture at St. Germain des Pres

Jamie Anderson, CC BY NC ND 2.0

 

 

Wilhelm Apolinaris de Kostrowitzky, de son vrai nom, est originaire de Pologne, mais naquit à Rome.. Il s'engagea dans l'armée française en décembre 1914. Naturalisé français le 9 mars 1916 il est blessé le 17, quelques jours plus tard, et décède le 9 novembre 1918.

 

Ce que l'on notera avec ferveur, c'est que, depuis le 1er janvier 2013, l'intégralité de l'œuvre de Guillaume Apollinaire est entrée dans le domaine public. 94 années et 272 jours après le décès du poète, du fait des calculs complexes liés à des exceptions dans le droit d'auteur, Apollinaire, ses Caligrammes, ses Alcools, et sa douce folie, appartiennent donc au public, qui s'en emparera à l'envi. 

 

C'est avec une certaine déception que l'on ne retrouve pas de doodle, aujourd'hui, pour marquer cet anniversaire, et que le poète puisse avoir les honneurs de la page d'accueil de Google. 

 


 

 

On pourra toujours se procurer, à cette adresse, Alcools et Les Onze mille verges, dans différents formats. Bien entendu, il existe la biographie de Laurence Campa, parue chez Gallimard l'an passé.  

Ce livre raconte l'histoire de Guillaume Apollinaire, ou comment Wilhelm de Kostrowitzky, apatride aux origines incertaines, est devenu l'un des plus grands poètes français du XXe. Doué d'un talent protéiforme, conteur, journaliste, critique d'art, critique littéraire, éditeur, directeur de revue, il jouit d'une intuition et d'une réceptivité prodigieuses. Ami des peintres, défenseur de l'art moderne, il impose ses idées et ouvre des voies nouvelles à la poésie de son époque, tout en restant attaché au passé, aux vieux livres et aux souvenirs. De « La Chanson du mal-aimé » aux Poèmes à Lou, des fantaisies visionnaires du Poète assassiné à l'invention des calligrammes, son œuvre, pleine de contrastes et de surprises, manifeste le don le plus merveilleux, celui d'enchanter la réalité. 

Aucune biographie d'envergure n'avait paru sur Apollinaire depuis plus de quarante ans. Fondée sur une somme exceptionnelle de documents originaux, souvent inédits, cette biographie littéraire et historique unit la saveur du réel au plaisir de la recherche et de la recréation. Peuplée d'écrivains et d'artistes européens, qui éclairent la personnalité du poète et le cours de la modernité, elle trace le portrait d'un passeur au caractère étonnamment mobile et parfaitement plastique. Des couloirs du Vatican aux rives du Rhin, des bords de la Seine aux tranchées de Champagne, elle explore un monde machiné par les échanges et les communications, épris de vitesse et de nouveauté, mais aussi fondé sur des valeurs héritées d'un autre temps. Un monde en équilibre instable que la Grande Guerre bouleverse à jamais. Le monde d'Apollinaire.