Hasbro poursuit Scrabulous pour imposer son Scrabble

Clément Solym - 25.07.2008

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Scrabble - Scrabulous - procès


Hasbro a hier lancé le procès dont il menaçait Scrabulous depuis un bon moment. C'est la section judiciaire, option 'je vais t'apprendre à piquer ma licence et la rendre plus populaire en ligne que mon jeu à moi' de la firme qui a porté plainte hier.

Depuis qu'une version disponible sur Facebook est en ligne, Hasbro entend bien réduire à néant le fâcheux concurrent qui a pris la place laissée vacante. Car pendant ce temps, c'est Scrabulous qui remportait les suffrages des utilisateurs, devenant l'une des 10 plus populaires applications pour les 90 millions de Facebookers qui existent.

L'éditeur du jeu, Electronic Arts, s'est rapproché durant un temps des deux frères qui avait monté le projet, pour finalement décliner et préférer rester seul maître à bord. Selon ses avocats « Hasbro a l'obligation d'agir de façon appropriée contre une atteinte aux droits de leur propriété intellectuelle ». On relativisera sûrement en se demandant dans quelle mesure Scrabulous n'a pas, au contraire, rendu le jeu populaire dans sa version en ligne.

On s'étonnera également que la défense de la propriété intellectuelle, si chère au coeur d'Hasbro, ne se manifeste que maintenant. En effet, voilà près de neuf mois que l'éditeur travaille à sa version en ligne, et bien plus que Scrabulous existe. Depuis janvier la menace plane sur les frères Rajat et Jayant Agarwalla. Ces deniers gagnent cependant 25.000 $ par mois grâce à la publicité diffusée sur les pages ; voilà peut-être ce qui irrite Hasbro ?