Heredia, Les Trophées, Le coureur

Clément Solym - 07.07.2009

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Heredia - Les - Trophées


Passons à de la poésie. Je vous propose de relire un texte signé José Maria de Heredia (1842-1905) et tiré du recueil Les Trophées. Il s’agit du sonnet « Le coureur ».

Le poète évoque ici la Grèce ancienne sous l’un de ses aspects les plus caractéristiques, les Grands Jeux, qui, tous les quatre ou cinq ans, réunissaient les Grecs autour du sanctuaire d’un dieu qui leur était commun, affirmant ainsi, malgré les dissensions perpétuelles, l’unité du monde grec.

Ces Jeux étaient l’occasion de concours sportifs. Ici il s’agit des Jeux célébrés à Delphes en l’honneur d’Apollon. L’auteur nous met sous les yeux un bronze antique et, par la précision du détail et la vivacité du rythme, arrive à donner, d’une façon étonnante, l’illusion de la vie.