Histoire des Incas : Un manuscrit inestimable de 1830 rendu au Pérou

Nicolas Gary - 22.02.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - Pérou manuscrit inca - mémoire histoire inca - Chili guerre Pérou


Inestimable. C’est le premier mot qui vient à l’esprit quand on évoque le manuscrit de 1830 que vient de retrouver le Pérou. Un ouvrage dérobé durant l’occupation par les troupes chiliennes, lors de la Guerre du Pacifique (1879-1884). Un document d’autant plus rare qu’il est unique en son genre.


crédit BNP


Recuerdos de la monarquía peruana o bosquejo de la historia de los incas (Mémoires de la monarchie péruvienne ou aperçu de l’histoire des Incas), a été rédigé par Justo Apu Sahuaraura Inca. Ce descendant (1775-1853) de la lignée maternelle de l’empereur inca Huyana Cápac ainsi que du prince Cristóbal Paullo Inca (1518-1549).
 

L'histoire en marche


Justo Apu Sahuaraura Inca (1775-1853) avait rédigé ces mémoires devenues un document dont la valeur est à ce jour incalculable, assure Gerardo Trillo, directeur de la Protection des collections à la Bibliothèque nationale de Lima. « Elles ont toujours été considérées comme un bijou documentaire, extrêmement rare. Nous n’en avons pas d’autres exemples de cette nature », indique-t-il à l’AFP.

Sahuaraura comptait parmi les membres de la noblesse de Cusco, l’ancienne capitale inca. Il a passé une partie de sa vie à préserver la mémoire de l’Empire inca, qui s’est étendu du XVe au XVIe siècle. Il traversait alors une large zone depuis le sud de la Colombie au centre du Chili.

Dans le texte, Sahuaraura se présente comme le dernier descendant de la lignée impériale inca. Il en retraçait alors l’histoire, jusqu’à l’arrivée des colons espagnols en Amérique du Sud. 

Le texte comprend ainsi des informations sur Inca Garcilaso de la Vega, fils d’un conquistador espagnol et d’une noble inca, considérée comme la première personne métisse de l’histoire des Amériques. Il fait également état de la conquête de Cusco et offre une chronologie du peuple inca.
 

Rare et précieux


Homme religieux, héros de l’Indépendance du Pérou, Just Apu Sahuaraura Inca était une figure iconique de la culture et de l’histoire inca. Son travail de préservation de la mémoire de son peuple passa par la consultation de documents, aujourd’hui malheureusement disparus, qu’il aura compulsés pour produire son propre livre.

« C’est un manuscrit assez rare et étrange, car il contient des feuilles colorées qui représentent les différents Incas », reprend le directeur. 

Or, l’ouvrage fut dérobé à la Bibliothèque nationale, avec des milliers d’autres, alors qu’une guerre opposait le Pérou et la Bolivie au Chili. Ces dernières années, le Chili a restitué plus de 4500 livres qui avaient été saisis. 

Pour les mémoires de Sahuaraura, il a fallu passer par d’autres réseaux que diplomatiques : le manuscrit avait été acheté en 1970 par des collectionneurs privés brésiliens, qui n’ont accepté de le remettre au Pérou qu’en novembre dernier. « Il a fallu une décennie entière de négociations pour qu’il soit rendu », conclut Gerardo Trillo.

Désormais, l’ouvrage a depuis été numérisé et mis en ligne, pour faciliter sa consultation au niveau mondial, et accessible ici, grâce à l'aide salutaire d'un lecteur !
 


Commentaires
"Désormais, l’ouvrage a depuis été numérisé et mis en ligne, pour faciliter sa consultation au niveau mondial. "



Les bibliothécaires se sont fatigués à tout numériser, mais Actualitté n'ira pas jusqu'à donner un lien vers le site où les images sont exposées.



Adapter des dépêches et annonces, c'est bien, c'est utile. Les vérifier et les enrichir avec un peu d'imagination, ce serait mieux.
Ah, tout à fait d'accord. Et j'aurais adoré le mettre le lien, mais je ne suis pas parvenu à le trouver.

Si vous êtes plus doué que moi, je m'incline !

N.
Un lecteur l'a donné plus bas. Bonne journée. wink
Tout d'abord, féliciter le Chili pour ce geste de restitution à qui de droit. Se défaire d'un objet historique (volé autrefois), devenu objet de collection pour tant d'intermédiaires étrangers, n'est ni habituel ni facile. (On sait combien tremblent plusieurs musées européens pour leurs "acquisitions" originaires d'autres continents).



Ensuite, féliciter Monsieur Gary pour la bonne nouvelle qu'il nous envoie. Elle tranche sur le fond brumeux, tristounet et parfois bien terrible des nouvelles du monde.



Ensuite encore, féliciter l'entité chilienne qui a mis en ligne le contenu du précieux document retourné au bercail.



Et ensuite, se rappeler que celui (ou celle) qui informe n'est pas une encyclopédie bipède, qu'il(elle) peut remettre à plus tard un nouvel apport de données et que le curieux d'un surplus d'information (entretemps, par exemple) peut se livrer lui-même

à la recherche de ce qui l'intéresse.



Il doit bien y avoir moyen de cerner le lien donnant accès au contenu tant convoité du manuscrit péruvien.

Seraient utiles:

Connaître le nom de l'entité qui réalisa la numération et sa mise en ligne. Savoir si cette dernière a déjà fait démarrer le processus de diffusion. Consulter l'ambassade du Pérou à Paris, éventuellement, ou les doyens des départements d'histoire précolombienne et d'anthropologie en France ou ailleurs, etc.



Le gay savoir ne tombe pas tout cuit dans le gosier de l'étudiant.
Merci, c'est génial.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.