Hollande ne veut pas griller "la prio­rité à la jeu­nesse"

Clément Solym - 24.10.2011

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - François Hollande - embauches - professeurs


Le candidat à la présidentielle, François Hollande, a eu l'occasion d'assurer les jeunes de son engagement pour leur cause. Et cela concerne évidemment les 60.000 promesses d'ouverture de postes pour l'Éducation nationale.

 

Assurant que l'Éducation est sa priorité, François Hollande promet de dépenser l'argent dans ce secteur. « Les efforts bud­gé­taires cor­res­pon­dants seront déga­gés avec éner­gie et déci­sion. L'avenir est à ce prix », rapporte l'AFP.

 

Selon lui, plus qu'un engagement, c'est un « pacte éducatif » qui est signé, avec une « priorité à la jeunesse ». Et de confirmer que les 60.000 embauches se feront bien sur les cinq années dans le cadre d'un plan quinquennal.

 

Il poursuit : « Pourtant ces moyens nou­veaux sont un préa­lable déci­sif. Ils per­met­tront de conclure un contrat nou­veau avec les ensei­gnants, la défi­ni­tion d'un socle de connais­sances, une réforme des rythmes sco­laires, une refonte des condi­tions de tra­vail et un réta­blis­se­ment de la for­ma­tion des pro­fes­seurs. »