Hugo, La Bruyère... Les films pédagogiques d'Éric Rohmer sur Gallica

Antoine Oury - 12.02.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - eric rohmer films - Eric Rohmer streaming - eric Rohmer Gallica


Figure importante de la Nouvelle Vague du cinéma français, Éric Rohmer se distingue par un certain classicisme doublé d'une économie de moyens. Le réalisateur du Genou de Claire et des Six contes moraux accordait, comme d'autres membres de la Nouvelle Vague, une importance particulière aux textes et à la culture classique : un attachement que l'on retrouve dans plusieurs films pédagogiques réalisés dans les années 1960.

Extrait des Caractères de La Bruyère, par Éric Rohmer


Passionné de cinéma dans le Paris de l'après-guerre, Éric Rohmer en fait son terrain de jeu cinématographique avec Jean-Luc Godard et Jacques Rivette, avant de fréquenter comme eux le cercle de jeunes critiques de La revue du cinéma. S'il fait ses armes comme critique, Rohmer veut évidemment réaliser, ce qu'il commence à faire dans les années 1950, avec plusieurs courts-métrages.

Si son premier long-métrage, Le Signe du Lion, est bouclé en 1959, il ne sort qu'en 1962 et ne rencontre pas son public. S'il enchaine rapidement avec ses premiers Contes moraux dès 1963, il s'oriente alors vers la télévision, qui lui permet de gagner sa vie sans pour autant renoncer à la réalisation.

C'est dans le cadre de cette période de commandes que Rohmer tournera la majorité de ces films pédagogiques, dont certains, consacrés aux figures de la littérature mondiale, sont réunis dans la série « En profil dans le texte ». Il est ainsi possible de retrouver sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, plusieurs de ces courts-métrages d'une vingtaine de minutes.
 

De la littérature au béton


Les documentaires abordent tous une œuvre ou un auteur à partir d'un angle original, différent à chaque fois. Ainsi, le film consacré aux Contemplations de Victor Hugo propose une comparaison entre les textes et les paysages où Hugo les écrivit. Tandis que celui sur Don Quichotte de Cervantes insiste sur l'influence des illustrations dans l'interprétation — souvent erronée — de l'œuvre. 

D'autres émissions sont plus érudites : pour évoquer Pascal, Dominique Dubarle, dominicain, philosophe et mathématicien et Brice Parain, auteur d'essais philosophiques, se retrouvent ainsi en conversation, tandis que le Roman de Perceval de Chrétien de Troyes est lu à voix haute alors que des enluminures permettent d'illustrer le texte.



Certains documents vont clairement chercher du côté du cinéma, de manière volontaire : plusieurs caractères décrits par La Bruyère sont ainsi incarnés à l'écran par des acteurs dans l'émission qui leur sont consacrés. On y retrouve Allain Dhurtal, René Bourdet, Charles Capezzali ou encore André Chaumeau à la distribution, en costumes et en décors.
D'autres documents disponibles dans Gallica portent sur des sujets variés, de « L'homme et son journal » à « L'homme et la machine » à une étude des métamorphoses du paysage en France, en passant par un entretien sur le béton et un documentaire sur le fascisme en Italie.

Bien entendu, les différentes vidéos disponibles sur Gallica pourront être utilisées dans un cadre pédagogique, et sont d'ailleurs proposées en collaboration avec le Réseau Canopé. Dommage, il n'est pas possible d'exporter les vidéos sur un site.

Les vidéos sont accessibles à cette adresse.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.