medias

Hugo, Les Contemplations, Préface

Clément Solym - 02.04.2008

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Victor - Hugo - Contemplations


Après Emile Zola, passons à une toute autre grande figure du XIX° siècle : Victor Hugo (1802-1885). Je vous propose aujourd’hui de relire la préface des Contemplations. Ce recueil écrit en grande partie pendant l’exil se veut comme un testament poétique.

Le poète témoigne de ce qu’il est en tant qu’individu, semblable à tout autre. C’est là qu’il trouve une connivence avec son lecteur comme il le dit si bien dans la préface :
« Parlez-nous de nous, leur crie-t-on. Hélas! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ? Ah ! Insensé, qui crois que je ne suis pas toi ! »

Par ces phrases devenues célèbres, Victor Hugo pose tout le problème de l’écriture de soi qui peut toujours passer pour égocentrique.

Les Contemplations est un recueil de 158 poèmes rassemblés en 6 livres que Victor Hugo a publié en 1856. La plupart de ces poèmes ont été écrits entre 1846 et 1855. Mais les poèmes les plus anciens de ce recueil datent de 1834. Ce recueil réunit 11 000 vers.


Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.