Immigration : l'extrême-droite italienne invente la classe de ségrégation

Clément Solym - 18.10.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - immigration - extreme - droite


En Italie, la Ligue du Nord, parti partageant des convictions politiques proches de celles du Front national, a proposé dernièrement à la Chambre des députés un projet de loi pour le mois insolite. Ou discriminatoire, c'est selon.

En effet, pour s'assurer que les enfants d'immigrés ne maîtrisant pas encore la langue italienne ne viennent pas perturber la scolarité des bons Italiens, la Ligue a envisagé des classes dédiées, où ces élèves seraient confinés. Et comble, à 265 voix pour, face au 246 contre, l'idée est acceptée.

Un moyen clair et net de pratiquer la ségrégation positive, sous couvert de faire rattraper leur retard aux élèves encore incultes.

Lueur d'espoir et de prise de conscience cependant, le Conseil des ministres n'a pas validé, et le Sénat doit encore examiner le projet. Et du reste, plusieurs personnalités politiques se sont élevées contre une telle idée. Alessandra Mussolini, petite-fille de Benito considère d'ailleurs que loin de permettre de combler quoi que ce soit, il s'agit là d'une idée qui va accentuer les fossés.

Un récent sondage a montré que 80 % des 3,5 millions d'immigrés en Italie s'estiment correctement intégrés...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.