Inde : les enfants apprennent tôt le sens du mot "bombe"

Clément Solym - 02.05.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Inde - violence - enfants


Dans un Etat du Nord de l'Inde, de jeunes enfants se sont vus prescrire la lecture d'un livre expliquant l'alphabet... aux accents prononcés pour la violence.

 

Dans l'Etat de l'Uttar Pradesh, au nord du pays, une centaine d'écoles ont utilisé Aalok Shabd pour apprendre l'alphabet hindi à leurs jeunes élèves. A l'entrée "B" était apposé le mot "Bombe" et à la lettre "C" était agrémentée du mot "Chaku", pour "Couteau". Les deux mots sont illustrée par des images adéquates, pour que le message passe bien.

 

 

Un autre livre a également fait parler de lui dans les chaumières. Intitulé New Way Bloom, et édité par Gurukul Publications, l'ouvrage censé enseigner le patriotisme aux jeunes lecteurs représente à plusieurs reprises le drapeau de l'Union Indienne... à l'envers.

 

Bal Mukund, un inspecteur de la région de Moradabad, estime que ce livre utilisé dans des écoles privées constitue un « grave délit », et qu'un procès sera intenté à l'éditeur. Ananya Tiwari, pédopsychaitre, est tout aussi sceptique. « Les enfants ont un esprit impressionnable. Si on apprend les bombes et les couteaux à cette étape, cela développerait une mentalité négative chez eux ».