Maîtriser son internet, désormais 'données' à tout le monde

Cécile Mazin - 04.06.2015

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - internet libertés - informatique données - réseaux sociaux


Informatique et libertés sur internet, deux sujets qui résonnent dans l’ensemble des corps de métiers, mais également auprès des particuliers. Le CNAM a choisi de sensibiliser les internautes à ces notions, en proposant des cours en ligne, sous la forme de Moocs. Les programmes ont débuté le 21 mai, et s’achèveront le 5 juillet. 

 

Fiber Optic Ends

Barta IV CC BY SA 2.0

 

Des cours hebdomadaires, à raison de 2 h 30, pour comprendre ce que notre société informatisée doit savoir, sur la protection des données, dans le domaine économique, autant que dans la sphère privée. Alors que les fichiers se construisent à travers nos différentes actions sur la toile – blogs, achats, réseaux sociaux, etc. – les cours proposés s’organisent autour de deux pistes :

 

  • Sensibiliser les internautes sur leurs droits et sur les règles juridiques applicables à internet en matière de protection des données. 
  • Sensibiliser les professionnels ou les étudiants sur les obligations qui existent en la matière, afin d’en tenir compte dans leurs pratiques professionnelles.

 

Le Mooc est gratuit, structuré autour de 6 modules, à raison d’un par semaine. Chaque module est décomposé en 5 séquences vidéo, lesquelles sont suivies de question pour faire un point sur les notions transmises. 

 

Différents intervenants se succèdent, et le tout est piloté par Guillaume Desgens-Pasanau, maître de conférences et professeur de droit des technologies de l’information et de la communication. Il a travaillé huit années à la CNIL, comme responsable des affaires juridiques.

 

 
FUN MOOC : Infomatique et libertés sur internet par fr-universite-numerique


Pour approfondir

Editeur : CNRS
Genre : droit d'auteur
Total pages : 74
Traducteur :
ISBN : 9782271069542

Internet et libertés

En bref Un retour critique, à rebours des idées reçues, sur les non-dits du débat concernant la loi " Hadopi ". Qu'en est-il de la création et des droits afférents de propriété artistique, qui résument la liberté d'expression, à l'heure de la mondialisation et d'Internet ? Le Livre Pourquoi n'y a-t-il pas eu de véritable débat autour de la loi " Création et Internet " ? En quoi le téléchargement illégal d'oeuvres sur la toile peut-il menacer la création littéraire et artistique ? Que signifie désormais la notion de droit d'auteur ? Quelle est la profondeur de la crise sans précédent que traversent les secteurs de la musique et du cinéma ? C'est à ces questions qu'entend répondre ici Christophe Tardieu. En rappelant quelques grands et simples principes, qui ont pour noms responsabilité et pédagogie. Et en montrant combien, en fait, la France est particulièrement en avance par rapport aux autres pays développés. Au point que son modèle sert d'exemple. Car tel est le véritable enjeu pour demain : assurer à la fois une véritable défense de leurs droits pour les artistes et une offre légale, abondante, et bon marché pour les internautes. Un éloge, en fait, de la révolution d'Internet. Un livre décapant, au coeur d'un des débats les plus décisifs pour l'avenir de la culture. L'auteur Inspecteur des finances, ancien administrateur général du château de Versailles, Christophe Tardieu a été le directeur-adjoint de Cabinet de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication Arguments * Mise en oeuvre de la loi Hadopi et envoi par mail des premiers avertissements à partir de février 2010. * Débats actuels autour de la numérisation par Google de millions de titres, de la multiplication des sites de téléchargement " peer to peer ", et de la question du droit d'auteur. * Après les " petits noirs", les "petits rouges " !

J'achète ce livre grand format à 4 €