Inscription dans le supérieur à Paris : un premier bilan

Clément Solym - 01.10.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - inscriptions - études - supérieures


Le Rectorat de Paris vient de présenter un premier bilan des résultats des affectations des bacheliers au sein des différentes filières de l’enseignement du supérieur. Ce sont les facs de droit et de médecine qui ont été les plus recherchées, arrivant même à saturation.

Les filières les plus sélectives, des classes préparatoires aux grandes écoles, en passant par les BTS et autres IUT ont aussi attiré un très grand nombre d’étudiants. Il est encore trop tôt pour y voir là une suite des mouvements de grève très importants qui ont touché les facs durant l’année scolaire précédente.

Selon le Rectorat de Paris, le système d’inscription post-bac a plutôt bien fonctionné. Décidément, au plus haut niveau, on n'arrête pas de se féliciter... Les futurs étudiants pouvaient faire jusqu’à 36 choix. Selon un premier bilan, 70 à 80 % des bacheliers ont été affectés sur leur premier choix.

Pour ce qui est de Paris, les étudiants viennent à 50 % de Paris, 40 % de la région parisienne et 6 % de la Province ; 4 % viennent de l’étranger. Ces 22 230 étudiants se répartissent à 26 % en droit, économie et gestion, 20,6 % dans les arts, lettres et langues, 19,1 % en médecine ou encore 12,6 % dans les sciences, les technologies et la santé.

Le Rectorat de Paris se félicite déjà des chiffres concernant les boursiers en classe prépa. Nicolas Sarkozy avait souhaité arriver à 25 % d’étudiants boursiers et sur Paris, l’on dépasse même les 30 %...