Interview : Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, AP, cycles... chez Hatier

La rédaction - 30.05.2016

Patrimoine et éducation - Scolarité France - réforme des collèges manuels scolaires - Hatier manuels élèves - réforme des collèges livres


Nous avons rencontré Marie-Pascale Widemann, Directrice éditoriale du Scolaire secondaire chez Hatier. Dans cette interview, retrouvez les particularités des collections Hatier par rapport à la réforme des collèges… Tout au long de ce mois, retrouvez des interviews d’éditeurs concernant leurs collections et la réforme des collèges. 

 

Home school

Benjamin Chan CC BY SA 2.0

 

En partenariat avec

Librairie LDE

 

 

LDE : Présentez rapidement votre maison d’édition.

 

Marie-Pascale Widemann : Hatier est une maison d’édition dédiée à l’éducatif – Scolaire, Parascolaire et Jeunesse -, attachée à répondre aux évolutions des pratiques pédagogiques des enseignants d’une part et aux attentes des élèves d’autre part. Nous nous sommes mis en ordre de marche très tôt sur le numérique en proposant des solutions innovantes et déployons aujourd’hui cette dimension dans tous nos projets, que ce soit sous la forme de manuels interactifs, de packs d’exercices, de banques de ressources ou de sites.

 

 

Quels sont vos engagements par rapport à la réforme des collèges ?

 

Marie-Pascale Widemann : Notre volonté est d’accompagner les enseignants dans cette réforme d’une ampleur inédite (changements de structure – grille horaire ; changements de contenus – programmes ; de démarches pédagogiques – Accompagnement personnalisé, Enseignements pratiques interdisciplinaires ; nouvelle évaluation – compétences du Socle et nouveau brevet) et ce, sur 4 niveaux en même temps pour la rentrée 2016.

 

Nous avons eu à cœur de travailler à des propositions éditoriales totalement renouvelées et abouties, quitte, dans certaines disciplines, à publier la collection sur deux ans ; parce que nous ne voulions pas renoncer à la qualité ou parce qu’il nous manquait des éléments de programmes plus fiables (nouveau brevet par exemple).

 

 

Comment accompagnez-vous les établissements au cours de cette réforme ?

 

Marie-Pascale Widemann : Des contacts incessants par le biais de nos Délégués pédagogiques (auprès des chefs d’établissements, documentalistes, professeurs), de lettres d’informations (papier et numérique), et de communication sur notre site, avec notamment la création d’un site dédié. Ces contacts sont à la fois l’occasion de donner des informations mais aussi – c’est une démarche profondément ancrée chez Hatier-, d’en recueillir : nous suivons attentivement les attentes des équipes enseignantes et leur évolution (visites classe, table-ronde, enquêtes…).

 

 

Quelles sont les particularités de vos collections (format papier et numérique) ?

 

Marie-Pascale Widemann : Nous avons cherché dans toutes nos collections à apporter aux nouveautés des programmes et des démarches des mises en œuvre en adéquation avec la réalité du terrain (hétérogénéité des classes par exemple). C’est une philosophie commune, mais chaque collection propose des solutions différentes parce que les pratiques disciplinaires sont diverses. De même, si papier et numérique sont les faces indissociables et complémentaires de toutes nos collections, leurs formes sont très variées. Ainsi, nous avons développé un double pan numérique dans nos manuels d’Histoire-Géographie-EMC :

– au sein des pages du manuel papier, les « hatier-clic » sont des liens directs qui renvoient gratuitement à des choix de vidéos, pages de sites, documents imprimables… ; la mise en activité est aisée et immédiate, tant pour l’élève à la maison que pour l’enseignant dans sa classe
– le manuel interactif est enrichi de vidéos et visites 3D (importantes pour incarner Préhistoire et mondes antiques), d’animations, documents et exercices interactifs et, bien sûr, de tous les accompagnements d’exploitation pédagogique dans la version destinée au professeur seul.

 

 

Quelles sont les particularités avec lesquelles vos collections traitent la réforme ?

 

Marie-Pascale Widemann : Deux versants :


– Faciliter la prise en main par l’enseignant des nouveaux programmes par un accompagnement didactique solide et concret des nouveaux contenus (collection Dimensions en mathématiques : fiches et vidéos pour l’initiation à la programmation en cycle 4 avec le logiciel Scratch) ou des nouvelles démarches (fiche conseil pour mettre en œuvre la démarche de projets dans le livret offert avec les manuels d’Histoire-Géo). Nous avons également beaucoup travaillé à proposer des solutions pour leur permettre de travailler la différenciation au sein de leurs classes (ainsi les parcours différenciés « chacun son rythme » des Cahiers de Français 6e, 5e et 4e).

 

– Proposer des manuels et cahiers dont la clarté de structure et de démarche donnent aux élèves à qui ils s’adressent sens et attrait de la discipline ; des pages ou des rubriques encouragent l’autonomie de l’élève (pages d’auto-évaluation ludiques comme dans les collections d’anglais So English ou d’espagnol Animate), l’acquisition de repères essentiels (marquage chronologique et générique systématique dans les Colibris, Livres uniques de Français), un accent fort porté sur les méthodes d’apprentissage (« Apprendre à apprendre » comme dans le Cahier d’Histoire-Géographie 6e ou cycle 4 « Méthodes et outils pour apprendre »). Pour ce faire, nous avons varier autant que possible les modes d’approches (leçons de grammaire sous la forme de cartes mentales dans Colibris) et les supports (livret « My Picture Dictionary » au sein du manuel So English 6e ; des « capsules numériques » des notions cycle 4 en Histoire-Géo).

 

 

Comment traitez-vous la question des EPI et AP dans vos collections ?


Marie-Pascale Widemann : Dans tous nos ouvrages, nous avons proposé des pistes d’EPI : ce sont soit des dossiers complets d’une réalisation concrète sur un sujet donné – avec des contenus et méthode de travail ( « Réaliser une revue historique spécial Grandes Découvertes » dans Colibris 5e) ; soit des itinéraires documentaires sur une thématique proposés dans Animate). Nous avons prolongé ces propositions par un site dédié.


L’AP est porté par la part importante dédiée dans les manuels à l’acquisition de méthodes et les propositions de travail en différenciation dont j’ai déjà parlé. Nous n’avons pas souhaité estampiller des pages sous cette appellation mais préféré suggérer, dans des sommaires spécifiques, les contenus les plus pertinents afin de laisser la liberté aux enseignants de choisir en fonction des classes ou des groupes.

 

 

 

 

Votre collection s’organise-t-elle par niveau ou par cycle de trois ans ?

 

Marie-Pascale Widemann : Nous n’avons pas choisi de publier des ouvrages de cycle 3 qui auraient été destinés à la fois à des écoliers et des collégiens, à des professeurs des écoles et de collège. En cycle 4, le choix a été fonction des disciplines : manuels par année en Français et Histoire-Géo ; par cycle en SVT et Technologie ; ou double proposition comme pour Animate ou Dimensions en mathématiques (un manuel de cycle 4 et des manuels par niveau).


Mais tous, y compris les manuels par année, ont eu pour ambition de porter l’esprit du cycle. Ainsi, notre Dimensions 6e offre aux élèves un livret « Dico-Maths » qui reprend les acquis de début de cycle (CM1-CM2) et fait le pont avec les notions à acquérir en fin de cycle. Ou encore notre nouvelle collection innovante d’allemand Blick und Klick qui se décline sous deux supports : une banque numérique de ressources téléchargeables (documents et parcours complets) portant sur l’ensemble du cycle 4e d’une part, et des cahiers-manuels par niveau destinés à l’élève (mises en activités des parcours et mémento grammatical).

 

 

Cette année, combien de temps vos collections vous ont-elles mobilisées ?

 

Marie-Pascale Widemann : Nous avons commencé à réfléchir et travailler avec les équipes d’auteurs aux nouveaux programmes au moment de la consultation du printemps 2016, et commencé les ouvrages avant l’été… mais les programmes définitifs parus très tardivement en novembre et surtout beaucoup modifiés ont remis en cause ces premières avancées. Il a fallu remettre bien des manuels sur le métier : des structures et maquettes repensées, des manuscrits parfois totalement réécrits.

 

 

Comment anticipez-vous les collections de 2017 ? Quels sont vos prochains défis ?


Marie-Pascale Widemann : En parallèle de la production éditoriale 2016, nous avons effectivement commencé la production des projets 2017. Mais Hatier restera attaché à adapter ces projets aux attentes des enseignants et des élèves qui ne manqueront pas d’évoluer comme dans toute application de réforme. Nous allons aussi suivre de près les projets et productions numériques les plus innovants pour les rendre les plus utiles et performants possible.

 

 

Avez-vous un autre sujet dont vous aimeriez parler, une autre idée à ajouter ?


Marie-Pascale Widemann : Les enjeux numériques, bien sûr, afin d’être prêt à accompagner la transition avec la mise en place d’équipements élève massifs dès la rentrée 2016 en 5e. Avec notre nouvelle plateforme Educadhoc et le développement d’une nouvelle offre de services autour de banques de ressources numériques complémentaires aux manuels pour les profs et les élèves :


– SVT –Tice en SVT
– Blick und Klick en allemand
– BaREM – la banque de ressources des maths cycle 4