Irlande : les éditeurs priés de baisser les prix des manuels scolaires

Clément Solym - 29.08.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - scolaire - livre - editeur


Alors que des milliers d'enfants s'apprêtent à regagner les bancs de l'école, le ministre irlandais de l'Éducation, Ruairi Quinn, membre du parti travailliste, insiste auprès des éditeurs... pour qu'ils diminuent le prix de vente des manuels scolaires.

En primaire et en secondaire, ils seront 830.000 à regagner cette semaine les salles de classe dans le pays. Or, dans une étude récente du cabinet Barnardos, le coût de la rentrée par enfant serait de 350 €, pour les plus jeunes, et de 800 € pour un étudiant de secondaire.


De là l'importance accordée par le ministre au coût des manuels, pour alléger les frais des parents en cette période, qui achètent les livres par paquets. Il recommande d'ailleurs aux établissements scolaires d'acheter des livres massivement, pour bénéficier de remises semblables à celles accordées aux détaillants. Pour l'anglais, l'irlandais, les mathématiques ou d'autres matières, le prix devrait être réduit, estime-t-il.
 

Enfin, son programme s'axe sur l'utilisation plus régulière d'internet, afin de fournir aux enseignants des contenus supplémentaires et plus facilement accessibles. « Mon objectif principal en proposant ces mesures est de s'assurer que les frais pour les élèves et leur famille sont réduits au minimum, et je crois qu'un certain nombre de mesures peuvent contribuer substantiellement à l'aboutissement de ces objectifs. »

C'est que le climat économique délétère nécessite que tout le monde fasse un effort. « Je m'attends à ce que ces propositions diminueront les coûts pour l'année scolaire prochaine. »

Plusieurs rencontres avec les éditeurs sont programmées pour cet automne. Un système de location de livres scolaires pourrait également voir le jour dans ce cadre.