Isabelle Magnard : "Réussir l'intégration du numérique à l'école, un défi"

Nicolas Gary - 07.10.2014

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Isabelle Magnard - livres numériques - manuels scolaires


Nos confrères de Savoirs & Connaissances ont sollicité Isabelle Magnard, présidente de l'association Savoir Livre, qui regroupe six éditeurs scolaires. Voilà une semaine, l'organisation présentait en effet les résultats d'une étude portant sur l'évolution des manuels numériques, auprès des enseignants. L'occasion de revenir avec elle sur les pratiques et les usages. 

 

 

Manuels numériques : usages en France (enquête 2014)

Isabelle Magnard, micro en main

 

 

Selon ses propos, l'enquête dévoilée souligne tout particulièrement « la progression de l'utilisation des manuels numériques dans les pratiques de classe des enseignants ». Et de fait, les enseignants reconnaissent que ces outils constituent de véritables moyens, efficaces, pour introduire le numérique dans les classes. Or, un enseignant convaincu est un enseignant qui se montrera plus prompt à adopter cette technologie. 

 

« Il reste difficile de prévoir ce que seront les formes imprimées et numériques du manuel 3.0 et à quelle échéance ! Réussir l'intégration du numérique à l'école est un défi qui resingularise le métier d'éditeur scolaire de façon tout à fait passionnante en ce début de XXIe siècle » , insiste Isabelle Magnard.

 

Pour les éditeurs scolaires, l'objectif est bien de travailler de concert avec les professionnels de la pédagogie que sont les enseignants. « J'aimerais que les enseignants se mobilisent avec nous pour exiger des équipements, une formation et des financements suffisants pour acquérir les manuels, papier et numériques, dont ils ont besoin. »

 

Au cours de la conférence de la semaine passée, elle notait en effet : « Les enseignants sont en demande, et font confiance aux éditeurs. Si le primaire reste en retrait, c'est à cause du manque de matériel et l'absence de crédits pour l'acquisition de ressources, qui bloquent l'engagement numérique. » 

 

L'entretien est à retrouver en intégralité à cette adresse