Jardins d'éveil : pas substitutif, mais supplémentaire à l'école

Clément Solym - 06.05.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - jardins - eveil - école


Les jardins d'éveil souhaités par Nadin Morano coûteront 25 millions € pour proposer 8000 places aux enfants de 2 à 3 ans, d'ici 2012, a expliqué la Caisse nationale d'allocations familiales, peu après son conseil d'administration. Et dans la foulée, la CNAF a invité toute commune souhaitant tenter l'expérience à se faire connaître.

« Les candidatures feront l'objet d'une sélection par un jury national, après que les conseils d'administration locaux se seront prononcés sur les projets », explique-t-elle dans un communiqué.

Pour ce qui est du financement des jardins d'éveil, la CNAF participera à la hauteur de 8,8 millions €, ainsi que les collectivités territoriales et les familles. Un projet qui s'ancre « dans un objectif d'extension de l'offre d'accueil, s'entendant avec une ouverture annuelle et journalière conséquente ».

L'administratrice CGT de la CNAF, Jacqueline Farache a ajouté que ce service pourra « être adossé à un service d'accueil existant (crèches, haltes-garderies, jardins d'enfants) ». Il devra assurer 200 journées d'ouverture annuelle, et revenir aux deux tiers d'une inscription en crèche.

Pour ce qui est de la sécurité, on table sur un adulte pour 12 enfants.