Joris-Karl Huysmans fait son entrée dans la Pléiade

Camille Cado - 22.10.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Joris-Karl Huysmans - Huysmans pléiade - Michel Houellebecq Huysmans


Ce jeudi 24 octobre, Charles Marie Georges Huysmans, alias Joris-Karl Huysmans, fera son entrée dans la bibliothèque de La Pléiade des éditions Gallimard, pour rejoindre Marcel Proust, Léon Tolstoï, Jorge Luis Borges, Jean d'Ormesson ou encore Eugène Ionesco pour ne citer qu'eux. 


Joris-Karl Huysmans par Dornac


L'édition de la Pléiade, proposée au prix de 66 € rassemblera les romans et nouvelles publiés par l'auteur, de Marthe, son premier roman publié en 1876, à En route, roman qui suivit sa conversion au catholicisme, paru en 1895. Son premier livre, Le drageoir aux épices, qui paraît en 1874, ne figure pas dans l'édition de la Pléiade, la maison Gallimard le réédite dans la collection Poésie de Folio. 

Cette prestigieuse édition de 1856 pages réunira donc Marthe, Les Sœurs Vatard, Sac au dos, En ménage, À vau-l'eau, À Rebours, Un Dilemme, En rade, Là-bas, En route. Pour l'occasion, les Éditions de l'Herne publient mercredi 23 octobre un Cahier Huysmans. Une exposition en l'honneur de l'auteur sera aussi proposée au Musée d'Orsay. Huysmans, critique d’art se tiendra de novembre 2019 à février 2020.
 

Joris-Karl Huysmans : du naturalisme au surnaturel


Né en 1848 à Paris, Joris-Karl Huysmans est un auteur que l'on peut d'abord rapprocher du mouvement naturaliste. En effet, son écriture est à la fois marquée d'un réalisme évident mais aussi d'un intérêt marqué pour l'esthétique naturaliste développée à la même époque par Émile Zola. Homme de son temps, Marthe, histoire d'une fille précéde ainsi tout juste L'assommoir de Zola. 

Et pourtant, Huysmans se différencie parce qu'il  n'a pas eu « la chance d'être un rentier et de vivre dans l'aisance », rappellent André Guyaux et Pierre Jourde dans la préface du volume de la Pléiade. Son père néerlandais du nom de Godfried Huysmans était lithographe de profession tandis que sa mère, de nationalité française, était maîtresse d'école. Après l'obtention de son baccalauréat à l'âge de 18 ans, il vacille entre critique et sa carrière au ministère de l'intérieur, où il restera jusqu'à sa retraite. 

Celui que l'on surnomme « l’écrivain décadent » rompt brutalement avec l'esthétique naturaliste dans son ouvrage le plus célèbre, À Rebours. Dans ce texte, Huysmans invente le personnage du duc Jean Floressas des Esseintes, qui est resté le type même du héros de la décadence fin de siècle. Riche, noble, célibataire, cultivé, lassé de toutes les mondanités parisiennes, il s’est retiré dans une maison de banlieue pour s’environner des seuls raffinements de l’art et de la spiritualité.

Le roman se termine d'ailleurs par ces mots : « Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l'incrédule qui voudrait croire, du forçat de la vie qui s'embarque seul, dans la nuit, sous un firmament que n'éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir ! »
De l'écrivain de la noirceur à l'écrivain décadent, Huysmans se convertit ensuite au catholicisme en 1895. Il continue à écrire malgré tout. En route parait ainsi en 1895. Suivront deux autres textes, La cathédrale et Oblat. « La conversion ne lui a pas épargné la laideur du monde » notent pourtant André Guyaux et Pierre Jourde.
 

Huysmans : l'ancêtre de Houellebecq ?


Un peu oublié, ou toujours dans l'ombre de grands auteurs comme Émile Zola, l'écrivain a connu un regain d'intérêt depuis 2015, date de publication de Soumission de Michel Houellebecq. En effet, il crée un narrateur spécialiste de l'oeuvre de Huysmans. 

« Je m’imagine très bien un étudiant choisissant Huysmans comme ami et lui consacrant sa vie. Cela ne m’est pas arrivé : j’ai lu Huysmans beaucoup plus tard, vers 35 ans je crois, mais ça m’aurait bien plu : ma chambre n’était pas terrible, le restaurant universitaire n’était pas terrible non plus et j’imagine bien ce qu’il aurait pu faire de tout ça. Je pense qu’il aurait pu être un vrai ami pour moi » affirmait-il dans une interview retranscrite par Médiapart

À rebours, ce roman « qui s'en prend à l'aristocratie de l'argent » serait d'ailleurs presque houellebecquien. 

Télécharger gratuitement les livres de Joris-Karl Huysmans 


Commentaires
Quelle idée de copier une biographie qui circule ici ou là, laquelle ne mentionne pas "Là-Bas", oeuvre charnière avant sa conversion smirk
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.