Karl Marx voulait que Le Capital soit “à la portée des plus petites bourses”

Victor De Sepausy - 12.12.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Karl Marx enchères - lettres Karl Marx - contrat édition Capital


Le grand capital a encore frappé ! La maison d’enchères Ader Nordmann a réalisé un petit record, avec la vente du contrat d’édition français de l’ouvrage Le Capital. Estimé entre 20 et 25.000 €, le document a été vendu pour 121.600 €.


 

L’éditeur Maurice Lachâtre signait en effet avec Karl Marx un contrat avec une clause des plus intéressantes : faire que « l’édition soit expressément sous une forme et à un prix qui mettent l’ouvrage à la portée des plus petites bourses ».
 

Entre les soussignés, Mr Karl Marx, homme de lettres (...) et Mrs Maurice La Châtre et Cie, éditeurs, Boulevard Sébastopol n° 38, à Paris. Il a été dit et convenu ce qui suit : Mr Karl Marx a offert à Mrs Maurice La Châtre et Cie qui l’acceptent, de se charger de la publication en français de son ouvrage Le Capital à l’exception de tous autres éditeurs. L’auteur exige que l’édition de son livre soit expressément sous une forme et à un prix qui mettent l’ouvrage à la portée des plus petites bourses.


De la sorte, la maison fit en sorte d’imprimer le livre sur deux colonnes, ce qui eut pour conséquence de réduire les coûts de fabrication. L’éditeur avait déjà publié un fascicule sur ce modèle, qui avait alors attiré l’attention du philosophe. 
 

Une correspondance mouvementée


Autre succès, les lettres – au nombre de 23 – que l’auteur adressa à l’éditeur français : estimées à entre 25 et 30.000 €, elles furent emportées pour 160.000 €. Elles nous montrent que Marx avait réalisé la traduction intégrale du premier chapitre, parce que le rendu du traducteur ne lui avait pas donné satisfaction. 

Toutes les lettres présentées à la vente ont été rédigées par Karl Marx dans un français parfaitement maîtrisé. L’ensemble des courriers date essentiellement de l’année 1872. À l’époque, le philosophe réside à Londres, car il est interdit de séjour en Allemagne. 

Il écrit à Maurice Lachâtre, son éditeur qui, lui, se trouve à Saint-Sébastien, en Espagne, pour fuir le régime de Napoléon III, alors que sa maison d’édition est toujours à Paris, et que le traducteur habite à Bordeaux…

L’expert de la maison indiquait à l’AFP : « On savait que Marx avait participé à cette traduction, mais pas qu’il en avait rédigé une si grande partie. Ces documents historiques étaient connus de certains spécialistes, mais ils n’avaient jamais été diffusés. L’ensemble était jusqu’alors précieusement conservé par un descendant de Maurice Lachâtre. »

<

>




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.