King, Rowling, Dickens ou Gaiman : découvrez le lieu de travail des écrivains

Nicolas Gary - 30.08.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - lieu travail écrivains - King Rowling Di - neil gaiman


Entre l’écrivain et le lieu de l’écriture, une relation particulière s’établit, constituée de repères, d’habitudes voire de rituels. L’espace de travail devient alors une partie même de l’œuvre, un cocon créateur. Stephen King, JK Rowling, Charles Dickens ou Neil Gaiman vous ouvrent leur porte.


Rowling au travail
 

On se souvient du fameux cyprès centenaire, qui avait inspiré les arbres Truffalas du Dr Seuss. Depuis la fenêtre de sa maison, il avait une vue directe sur l’arbre qui lui a alors insufflé l’idée sous-tenant toute la dynamique du Lorax.

Une société spécialisée dans l’aménagement de vérandas s’est intéressée à ces lieux de vie et d’écriture des romanciers, en choisissant six auteurs et les remettant dans leur univers d’écriture. Pourquoi ? C’est une manière de produire du contenu sur internet, pour une entreprise de cybercommerce, qui lui assure un référencement et des articles à valeur ajoutée. Soit. 

L’important est plutôt de voir ce qui a été fait avec ces intérieurs d’écrivains. Par exemple, JK Rowling, qui, mère célibataire, avait pris l’habitude d’écrire dans un café, puisant dans l’esthétique d’Édimbourg le décor de Poudlard pour ses sorciers.

Pour Stephen King, la résidence de Bangor, dans le Maine, a donné lieu à une multitude de récits, mais l’habitation a une âme autant qu’elle a pu inspirer les terrifiantes histoires racontées. Un sanctuaire de la peur, où faire naître l’horreur…
 
Et Roald Dahl, dont on peut aujourd’hui visiter la maison-musée, avait pris l’habitude d’écrire ses histoires dans ce qu’il avait baptisé sa « cabane d’écriture », et qui n’était autre que l’abri de jardin de sa maison.


Roald Dahl dans sa “cabane d'écriture”

 
L’intérieur de la maison d’Emily Dickinson est également à explorer : de nature introvertie, l’autrice ne souhaitait pas partager ses textes et finalement, ce n’est qu’après sa mort en 1886 que son œuvre littéraire est devenue célèbre. À Amherst, dans le Massachusetts, elle passa 55 années de paix, dans un cadre de plantes, de fleurs et de jardin, des plus propices au recueillement…

<

>



Tout est à retrouver à cette adresse.


Commentaires
C'est si vrai qu'il existe en FRANCE une route des demeures d'écrivains. Le fait est que lorsqu'on pénètre dans le saint des saints, pour un peu qu'on triture ses neurones et qu'on torture la plume aussi... on ressent parfois des vibrations... étonnantes.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.