L'Académie de Nantes recommande des lectures en cachette

Julien Helmlinger - 18.09.2014

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Que font les petits garçons ? - Polémique - Education


Une nouvelle controverse agite le monde du livre jeunesse cette semaine, à propos de suggestions académiques de lectures destinées aux enfants scolarisés en classes de primaire. Depuis 2006, la page web de l'Académie de Nantes recommandait, aux élèves de CE2, CM1 et CM2, l'album Que font les petits garçons ?, de Nikolaus Heidelbach. Une publication susceptible de choquer les parents et que la notice académique encourageait à « ne pas rapporter à la maison ». Un nouveau dossier pour occuper la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem, en sus de "l'idéologie du genre" et les ABCD de l'Égalité, qui suscitent déjà les tollés.

 

 

 

 

 

Le livre de Nikolaus Heidelbach, jugé sensible, a été publié en 2000. La notice de l'Académie, désormais « archivée » en catastrophe, admettait en conséquence que cet album « dérange », notamment en raison du fait qu'il aborde « deux sujets tabous dans la littérature de jeunesse […] : la mort et la sexualité » et « propose un catalogue assez scandaleux de l'activité des petits garçons ».

 

En conséquence, les responsables de l'Académie auront estimé que les enfants pouvaient le lire à l'école, mais en prenant garde à ce que le livre ne tombe entre les mains de leurs parents. Sans doute une volonté d'éviter toute forme de censure, mais une pratique terriblement maladroite pour une institution qui gagnerait à œuvrer avec les parents dans un climat de confiance mutuelle.

 

La fiche de recommandation de lecture n'aura pas échappé au regard critique des internautes, et le débat s'est logiquement invité sur les réseaux sociaux. Mauvais buzz pour l'Académie de Nantes, qui suscite à présent l'indignation de certains parents d'élèves. Ces derniers pouvant être furieux d'avoir ainsi été mis à l'écart de leur rôle de responsables de leurs propres progénitures.

 

Difficile de ne pas comprendre l'indignation de ce parent d'élève qui dénonce « un manque de loyauté inimaginable » et en vient à s'interroger quant à savoir « quelle confiance accorder à une institution qui prétend nous cacher ce qu'on donne à lire à nos enfants ? ». L'Académie de Nantes s'est empressée de retirer la recommandation publiée en décembre 2006, dans un souci de « ne pas mettre d'huile sur le feu ».

 

À noter que, ce 4 septembre aux Editions Des grandes personnes, est justement parue la suite de l'ouvrage qui dérange, intitulée Que font les petits garçons aujourd'hui ?, une version remise au goût du XXIe siècle, mais qui ne sera pas recommandée de si tôt. Si l'on se réfère à la fiche de l'éditeur, la maison ne devrait pas être étonnée par la polémique, mais peut-être toutefois par la manière dont on aura vainement tenté de la contourner : 

Il y a une vingtaine d'années paraissait Que font les petits garçons?, un abécédaire de Nikolaus Heidelbach mettant en scène des filles et des garçons. Voici la suite, version début XXIe siècle. Les personnages sont toujours aussi émouvants, les situations décalées et l'humour au rendez-vous. L'on dit souvent des livres de Heidelbach qu'ils s'adressent directement aux enfants et passent difficilement par les adultes. Images sans concession : voici un univers qui n'arrondit pas les angles, loin du politiquement correct . Alors, êtes-vous prêts à repasser par la case enfance?

L'on dit souvent des livres de Heidelbach qu'ils s'adressent directement aux enfants et passent difficilement par les adultes. Images sans concession : voici un univers qui n'arrondit pas les angles, loin du politiquement correct. Alors, êtes-vous prêts à repasser par la case enfance ?

 

A retrouver en librairie