L'allemand revient à la mode chez les collégiens

Clément Solym - 03.11.2009

Patrimoine et éducation - Scolarité France - apprentissage - allemand - collège


Depuis plusieurs années, la langue allemande était fortement délaissée par les petits collégiens. Mais, la dernière rencontre franco-allemande autour de l’éducation a été l’occasion de révéler un retournement de situation en France.

C’est le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, qui a pris le soin d’annoncer les chiffres pour la rentrée 2009. Selon l’AFP, on compte désormais 823 277 élèves qui suivent des cours d’allemand, ce qui représente 15,4 % des collégiens et lycéens. En 2006, ils s’élevaient à 15,2 %.

Même si l’on peut davantage parler de stabilisation de la baisse, depuis quelques années, on observe un début de reprise. Ce sont là les premiers résultats des politiques mises en place pour endiguer les lourdes baisses subies par l’allemand au début des années 2000.

Si l’on observe les choix faits à l’entrée en sixième, les résultats sont d’autant plus sensibles : on compte 90 567 élèves à avoir choisi l’allemand pour 2009 alors qu’ils étaient 73 763 en 2003.

La mise en place des classes bilingues dès la sixième a permis de répondre à la baisse en proposant une solution permettant le choix de deux langues. L’anglais vient alors en duo avec l’allemand, non plus en concurrence. Outre-Rhin, on compte un peu moins de 20 % des élèves qui choisissent d’apprendre le français.